La boucle du bois du Rouret

Histoire de changer un peu d'itinéraire et de ne pas uniquement gravir à nouveau les "antennes du Rouret" par cette accalmie météorologique retrouvée ; je me suis hasardé dans les sentiers tortueux et inconnus du bois du Rouret, afin de ressentir quelque peu les épines de ronces lacérer mes chairs...

Puis ayant assez griffé ma peau de nouveau né, je me suis décidé à redevenir sage et finir mon périple sur le goudron. De toute façon je ne savais pas réellement où j'allais et même si mon sens de l'orientation me disait bien que je m'éloignais du chemin retour, le plus sûr pour retrouver ma route était bien de revenir à la civilisation.

Une fois de plus, quitter le Chemin du Bar (point n°3 sur la carte si-dessous) pour rentrer dans le bois du Rouret n'a pas été une bonne idée. A regarder la carte ce matin, je découvre qu'il s'agit d'un cul-de-sac. M'enfin comme toujours, je réponds à cet adage d'un certain et regretté Rémy R. : "Là ou le Puorc passe, je passe !"
Et j'ai d'ailleurs suivi les traces de Puorc ("sanglier" en Sospellois) jusqu'à retrouver le "Chemin des Ribes" et rejoindre "Pré du Lac" par cette petite route isolée et humide qui ne s'appelle donc pas pour rien "Route de l'Ubac".
Y se foulent pas les anciens pour donner des noms de rue, hein ?
;)

chateauneuf_de_grasse.jpg

Quand j'ai commencé à entendre les moteurs et sentir leur pot d'échappement, j'ai monté le son de mes écouteurs, c'était déjà ça de gagné sur la civilisation et ses travers. Pour l'odeur, la prochaine fois je me risquerai sur le "Chemin de Saint-Jeaume", que j'ai failli prendre mais où je craignais une nouvelle fois de m'égarer.

Enfin au final, une belle boucle que je me dois d'optimiser pour la rendre encore un eu plus agréable.

[NB : Pour le relevé des dénivelés, mon smartphone ; c'est du grand n'importe quoi ;) ]


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/546