Avec mes nouveaux leviers Shimano 105

Ça y est, mon vélo de route est opérationnel ! Après 3 semaines sans leviers de commandes de frein/dérailleur côté droit ; j'ai enfin pu le remettre en état de rouler. Et oui, je viens d'aller vérifier ; je ne vous avais pas raconté les suites de mon test d'effort du 30 novembre dernier...

D'abord, en ce qui concerne le côté sportif de ce test médical, tout est ici. Ce dont je ne parle pas, c'est du petit problème mécanique qui est survenu ce jour là. Car effectivement, en lieu et place d'un vulgaire vélo d'appartement, l'IM2S m'avait proposé de faire mon test d'effort sur mon Scott. Mais c'était sans compter sur la malchance du technicien chargé de brancher tous les instruments de mesure sur ma monture, qui cassait quelques minutes seulement avant le début de l'examen, le câble de dérailleur arrière. Alors que nous nous penchions sur le petit soucis sans que je lui en veuille le moins du monde, nous constations que le câble s'était cassé juste au niveau de la tête en plomb à l'intérieur du levier de commande. Je pensais alors qu'il ne me faudrait que faire ce que je fais à chaque fois par moi même : remplacer le câble. Sauf que là, rentré à mon domicile, il m'a été impossible de faire ressortir le plomb de son logement. Celui-ci n'est jamais réapparu dans le petit orifice par lequel il était entré.

Après un démontage de ce que je pouvais démonter, rien n'y faisait. J'optais donc pour une visite chez mon vélociste qui me confirmait que la manette était cassée également. La loose ! Je venais de remettre en état mon VTT : changer sa paire de roues et remplacer l'amortisseur défaillant par un neuf ; voilà qu'il me fallait sortir encore des kopecs pour mon vélo de route. Juste avant Noël en plus ; vraiment pas la bonne période financièrement parlant ; si tant est qu'il y ait une bonne période pour moi.

Je tentais alors de faire marcher l'assurance de l'IM2S puisque responsable du dommage. Le centre médical me renvoyait sans sourciller vers sa compagnie d'assurance qui m'invitait à lui faire parvenir la facture du montant des réparations.

Toute cette paperasserie demande quelques jours ; mais voilà, me voici équipé des toutes nouvelles manettes de commandes Shimano105. Et pour la première fois de ma vie, les câbles de freins et vitesses ne sont plus apparents devant mon nez ! Tout passe dans mon guidon en carbone !

 

 

Oui je sais, je roule sur une antiquité. ;)

Bref, avant-hier, jour de réveillon ; je décidais comme souvent de rejoindre ma belle-famille dans le Var en vélo. L'occasion de voir un peu comment fonctionnent ces nouveaux leviers ; sauf qu'avec les températures hivernales et le port obligatoire des gants d'hiver et ben.... Pas facile d'avoir de bonnes sensations. Si les manettes semblent un poil de meilleure ergonomie par rapport au modèle d'il y a au moins 10 ans qu'il y avait auparavant sur ma monture ; je trouve que le mécanisme de passage de vitesses est plus sec, plus rigide. Peut-être faut-il un petit temps de rodage pour que la graisse déposée au montage en usine ne se répande de façon homogène dans les petits rouages ? Quand au freinage, pas de changement notoire.

Sur le plan sportif, je me suis contenté de pédaler au feeling. J'aime cet itinéraire qui emprunte l'arrière pays Varois en direction de Draguignan. La route y est belle et il y a moins de trafic que dans l'Esterel notamment l'été. J'en ai donc profité pour m'arrêter et faire quelques belles photos que vous retrouverez sur mon compte Instagram.

Je vais commencer 2018 avec deux vélos remis en état. C'est pas le pied , ça ?!

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/801