C'est en faisant n'importe quoi....

Je reprends ici le début d'un célèbre slogan

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui"

qui est resté célèbre malgré les controverses qu'il a par la suite soulevées. J'ai en partie appliqué cette devise que l'on doit au non moins célèbre Rémy Gaillard hier soir, alors que mes guiboles me démangeaient fortement malgré une énième journée bien remplie ; mais j'ai pris mon courage à deux mains, vite remplacé par du pur bonheur...

Bonheur de 30 minutes, mais c'est largement assez pour libérer les fameuses endorphines, les hormones du plaisir.

Je n'avais guère plus de 30 minutes pour me défouler et alors que je branchais mes écouteurs sur mon smartphone pour écouter la radio, je commençais à m'échauffer.

  • 2 chansons d'échauffement ;

Puis je passais sur la chanson suivante à un rythme de 110 TPM et 70% de FCMax pour enchaîner sur le morceau suivant à du 90% de FCMax en serrant de 2 crans (sur 5) la résistance de mon home-trainer. Je répétais 3 fois cette série.

  • 3 x [(1 chanson à 110TPM-70%FCMAx) + (1 chanson à 110TPM-90%FCMAx)]

Puis retour au calme.

  • 2  mélodies de retour au calme.

 

 

Vous en convenez, c'est bien du "n'importe quoi" puisqu'il n'y a pas une chanson qui a la même durée que la précédente ; et si je ne "deviens pas n'importe qui", je n'en ai pas moins transpiré. Je crois que même si je n'ai que 30' de temps devant moi, je vais quand même faire l'effort d'aller rendre visite à mon garage un peu plus souvent.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/572