Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas la grande forme. Et un vélodrome est l'arme idéale pour vous mettre les faits en pleine figure. J'ai pédalé un peu plus d'une heure avant-hier sur l'anneau de Cannes-La-Bocca, et quand le train s'est mis en route, je n'ai tenu que dans les roues...

 

J'avais pourtant commencé par un échauffement tout en douceur, m'arrêtant même deux fois : la première pour remplir ma gourde, la seconde pour assouvir un besoin physiologique.

Si à mon arrivée à 18h30 il y avait bien quelques pistards présents, j'ai eu comme l'impression que 30 minutes plus tard ils n'étaient plus là. Mais c'est bien une seconde vague qui est arrivée ensuite à laquelle j'ai tenté de m'accrocher. Sept ou huit cyclistes/triathlètes qui semblaient s'entendre sur un bon tempo. J'accrochais le wagon, roulais dans les roues sur 4 ou 5 tours, avant de me retrouver devant.

 

 

C'est là que les choses se sont corsées pour moi. J'ai pour habitude de prendre le relais sur deux tours ici, soit environ 1,6 kilomètres à 34-35 km/h. Hier, après mon premier tour un compère prenait l'intérieur avant que je ne m'écarte. Comprenant alors que mon rythme n'était peut-être pas assez élevé, je me laissais glisser en queue du train. Sauf que ayant vraisemblablement trop décéléré, je n'ai pas réussi à raccorcher le dernier cycliste !

J'interrompais donc une première fois mon effort et moulinais le temps que le train me rattrape au prochain tour. J'anticipais alors et m'arrimais en bout de peloton. J'effectuais à nouveau 5 ou 6 tours bien à l'abri et même content de suivre sans trop en baver. Mais quand je me suis pris la brise en pleine figure mon tour venu en tête de cortège, patatra ! J'ai immédiatement compris que même un seul tour en tête allait être compliqué. Je mettais mon clignotant après 700m seulement.

Nouveau tour de récupération. Nouvelle tentative pour reprendre le train. Sauf que cette fois il ne m'a jamais attendu. Je n'ai même pas réussi à prendre les roues. Je regardais alors mon compteur, je n'avais pas encore atteint les 30 km et j'étais assis sur ma selle depuis 50 minutes seulement.

Dans les 10 minutes qui me séparaient de l'heure, j'ai tenté d'atteindre les 30 km. Il m'a manqué 250m ! Dégoûté par ma condition physique j'ai mouliné 10 minutes de plus en regardant mon fils terminer son entraînement de foot.

 

 

 

Dernier tour de manège, ok ; mais il faudrait peut-être aussi que j'arrête de faire le clown...

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/922