Entre 8 et 4 degrés. Non mais est-ce que ce sont des températures décentes pour aller s'aventurer dans les bois de nuit ? OUI ! Et surtout parce que j'en avais envie ! Comme quoi en une semaine la motivation peut évoluer du tout à rien.

 

Mais quand j'ai effectué mes premiers tours de roues, j'ai presque déchanté. Il me fallait vite monter en température, et pour cela rien de mieux que "La montée des épingles interdites". Pourquoi "interdites"? Je n'en sais rien, je n'y suis passé que de nuit et mise à part le faisceau lumineux au sol devant moi, je ne peux pas lire les panneaux de signalisation. Peut-être qu'on ne peut y accéder que par temps sec ? Parce que effectivement, après de trop nombreux jours de pluie, le terrain ici est plutôt glissant. J'en veux pour preuve cette chute au moment de franchir une racine ; ma roue arrière s'est complètement dérobée au point de me retrouver presque dans le sens de la descente ! En lieu et place, je me suis retrouvé par terre au moment de poser un pied au sol, l'autre étant resté accroché à ma pédale. Ça commençait bien. J'étais encore froid, et désormais crotté et humide sur tout le flanc droit.

 

 

En continuant mon petit périple du côté des Clausonnes ; un coin que j'aime assez car il y a un peu plus de déclivité que du côté du golf de Mougins ; je me suis rendu compte qu'en vérifiant la pression de mes tubeless avant de partir, que j'avais peut-être été présomptueux. Mais j'avoue, j'ai tellement peur d'éclater un flanc de pneu sur un cailloux que je préfère sur-gonfler. Si rouler de nuit est assez grisant, il faut aussi savoir que la lumière artificielle aplatit tous les reliefs. Un cailloux saillant devient vite une petite pierre sans danger et sincèrement, je ne me vois pas réparer un flanc déchiré en pleine nuit. En journée c'est déjà la galère, alors à 20h00 le soir...

Après une demie-heure de pédalage, je ne me sentais pas au mieux. Mon dos me tirait un peu et mon genou gauche aussi. (Et oui ! C'est que lui n'est toujours pas prêt de se faire opérer !) Je décidais donc de commencer à me rapprocher du stade de Mougins au cas où je n'aurais pas de petit sursaut de bonne forme d'ici là. Et puis estimant finalement que sortir tout mon barda pour pédaler 45 minutes c'était quand même "fort de café", j'ai poursuivi ma route vers l'"Etang de Fontmerle", par les pistes et sentiers du côté des Bréguières.

Phénomène étonnant, lorsque j'ai entamé mon tour du plan d'eau, j'ai croisé nombreux animaux. Comme toujours, de nombreux rats et souris qui traversent de jour comme de nuit devant les roues ; mais plus surprenant encore, c'est plus d'une dizaine de lapins qui ont croisé mon faisceau lumineux là-bas ! Je pense que lors de ma prochaine visite de nuit dans le coin, je préparerai mon appareil photo et tenterai de faire une pause en toute discrétion. Je suis sûr d'arriver à immortaliser un spécimen un peu moins craintif que ses congénères. Trop mignons.

Allez savoir si cet épisode ne m'aura pas redonné du baume au coeur ? Sur les reins c'est certain ! Quand à mon genou, je fais avec la douleur depuis des lustres, je n'y prête plus attention quand il le faut. En tout cas, j'ai souhaité poursuivre encore plus ma randonnée nocturne. J'ai traversé la D35 et me suis dirigé en haut du golf pour rejoindre la piste des Bouillides. Assez rapidement, ma lampe est passée d'un voyant vert de jauge pleine, à bleu de début de baisse d'intensité de faisceau. Je n'en étais pas surpris car je n'avais pas rechargé à 100% avant de partir. Et c'est donc par le chemin le plus court que je suis retourné au stade. Un itinéraire qui m'obligeait cependant à traverser une zone peu recommandable de La Valmasque à cette heure. Seule solution : foncer !

Mais non pas par peur ! Tout simplement par envie de jeter les dernières forces dans la bataille finale.

En essayant de ne pas transformer un fessier en parc à vélo ! Une seule pleine lune suffit !

;D 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1123