Heureusement, il n'y a pas que l'activité physique prévue qui compte quand on passe une après-midi avec un ami. Il y a tous les "à-côtés". Toutes ces petites choses qui vous font justement oublier que la raison principale de votre rencontre tourne au fiasco...

Et si je n'évoque que la partie de golf qui était prévue hier avec Matthieu sur le parcours du "Golf de Saint-Donat" à Grasse ; je risque de m'énerver. Heureusement que je viens d'appeler mon prof à "La vanade" qui m'a appris la bonne nouvelle : j'ai trois heures de cours qui m'attendent pour corriger (une partie de) mes défauts ! Offertes par un résident dont j'ai la garde.

Je ne vais donc que vous communiquer mes scores sur les 9 premiers trous puisque ; pris par la nuit ; Matthieu et moi avons été contraints de passer du trou 13 au trois 18. Au moins on aura éviter de perdre davantage de balles !

 

 

Minable, je suis d'accord. Mais qu'est-ce qu'on s'est marré !

D'abord j'arrive sur le parking du golf ; Matthieu, déjà sur place, m'aperçoit et m'appelle alors que je suis encore au volant :

LUI - Bertrand ; le golf est fermé. C'est la confusion la plus totale, apparemment il y a eu un mort sur le parcours...

MOI (déjà dépité) - ...QUOI ????

LUI (plié de rire)- Mais non, je décoooooonne !

L'ambiance est donnée.

Comme nous en avons pris l'habitude, nous nous rendons au club-house pour un digestif décontractant avant de nous diriger vers les fairways. Nous en sortirons quasiment de nuit après avoir égaré une bonne quinzaine de balles en ce qui me concerne. Dans l'eau souvent puisque la première partie du parcours serpente au milieu des lacs et d'une rivière... Et si ma partie a été de bien priètre qualité, je retiens tout de même la beauté du parcours, ses fairways et greens impeccables. Je retiens aussi et surtout quelques beaux coups d'approche et la régularité de mes putts. Maniement du Drive et des fers élevés sont à reprendre quasiment de zéro.

Bref, pour nous remettre de nos émotions, nous avons décidé d'aller boire la sacro-sainte binouze de fin de partie sur Grasse. À la cave à bieres "My Beers" nous n'avons même pas posé nos fesses. Nous sommes restés au comptoir à contempler les 400 références de l'enseigne alors que notre choix s'était porté sur un délice : La "Corsendonk de Noël".

Vous comprenez mieux mon titre maintenant ? ;)

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1037