Quasiment deux mois sans rouler. Je crois que c'est une assez longue période pour "couper" après une saison difficile ; non ? ;D 

Plus sérieusement, le passage à 2020 me permet de tourner la page sur une année 2019 marquée par quelques soucis de santé dont je suis aujourd'hui presque remis. Les bonnes résolutions et une totale récupération via la reprise du gainage au quotidien marquera cette nouvelle année.

Une année que je vous souhaite à tous excellente et remplie de bonheur.

 

Et pour répondre à ces bonnes résolutions, c'est en compagnie de mon fils Titouan (exempté de match de football) que je suis remonté sur mon vélo de route. Pour lui, c'était son vrai baptême avec un vrai vélo de route que mon ami Patrick lui a offert à l'automne. Quand il est monté dessus hier, j'ai du y monter la longue tige de selle de son VTT ; le vélo est trop petit pour lui. Je ne vois pas mon fils grandir.

D'ailleurs si l'un de mes lecteurs se sépare d'un vélo de route en bon état et de taille adulte (52-54) ; je suis preneur !

 

 

Sans rien connaitre de ses capacités en cyclisme, mais sachant qu'il a quand même une très bonne condition physique (4 entraînements de 2H00 de foot hebdomadaires, il n'était pas aisé de trouver un itinéraire à son niveau, surtout avec le moins de circulation possible. Lorsqu'il était petit, nous avons tous les deux vécu une petite frayeur alors qu'il s'était déporté sur le milieu de la chaussée en cherchant ses vitesses du regard et alors qu'une voiture arrivait à (trop) vive allure derrière lui.

En partant vers 9H30 hier, "la boucle du Loup" comme je l'appelle, ne devait pas poser de problème de cet ordre ; par contre j'avais peur du froid.

Pour une bonne moitié plongé à l'ombre, cet itinéraire reste tout de même à la portée de chacun pour peu qu'on n'y laisse pas trop d'énergie dans la partie en faux-plat montant jusqu'à Pont-Du-Loup. ET ça c'est à nouveau vérifié avec Titouan qui n'a souffert que d'une chose jusque là : des fesses !

Sur la seconde partie jusqu'à Pré-Du-Lac, voyant qu'il s'en sortait plutôt bien, je l'ai laissé rouler devant moi avant de prendre le relais à Bar-Sur-Loup et d'imprimer un bon tempo. Il n'a pas craqué jusqu'aux 500 derniers mètres où je lui ai demandé de continuer d'accélérer pour finir au sprint.

Pour ma part, j'ai mouliné comme j'ai décidé de le faire tout l'hiver. Et j'étais quand même content d'en finir. Je repars de zéro ; ou du moins, c'est l'impression que j'ai.

C'est toujours difficile les reprises, surtout quand il n'y a que ça ! ;) 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1125