Je ne me moquerai plus des golfeurs

Non, promis ; je ne clamerai plus haut et fort que le golf n'est pas un sport, ou que si c'en est un, qu'il est l'apanage des plus âgés. Je viens de passer 2h30 un club dans les mains, et je peux vous affirmer que j'ai entièrement revu ma copie sur mes idées préconçues...

C'est sous la houlette de mon frère et de son meilleur ami, tous deux golfeurs depuis plus de deux ans maintenant, qu'il m'a été permis d'essayer cette activité et j'en profite ici pour les en remercier vivement.

Le golf, jadis réservé à une certaine clientèle assez huppée est aujourd'hui devenu un sport qui s'est démocratisé ; un peu dans la droite ligne du tennis par exemple qui s'est peu à peu ouvert au grand public dans les années 80-90. Mais c'est encore un domaine difficile d'accès pour qui n'est pas initié par un pratiquant déjà dans le circuit. Autant dire que sans mes accompagnateurs ce week-end, je me serais contenter du "practice" ; une zone réservée aux débutants ou aux joueurs désireux de s'entraîner sur un point bien précis de leur jeu sans avoir à faire un parcours complet. Avantage, vous avez à votre disposition un seau de balles et vous ne vous concentrez que sur les frappes en enchaînant les "swings".

J'ai commencé par suivre les conseils du frangin sur le practice durant une bonne trentaine de minutes. Rapidement, il s'est avéré que mon swing était très ample par rapport au débutant moyen et qu'avec un peu plus de précision je parviendrai à envoyer la balle où je voudrai. De plus, rares ont été les fois où j'ai complètement manqué la balle ; même si aussi rares ont été les fois où elle est partie où je le souhaitais ! Comment aurait-il pu en être autrement, c'était la première fois que je tenais ce genre d'ustensile en main.

J'ai donc appris en moins d'une heure les rudiments techniques du golf : position des mains sur le club, force de maintien, position des pieds au sol, distance entre les pieds et la balle, direction du regard, geste et rapidité d'exécution, relâchement du haut du corps et contraction de sa partie inférieure ; etc... Un nombre incalculable de paramètres qu'il est difficile de se remémorer sans expérience et donc sans automatismes. Et le moindre manquement envoie la balle loin du "fairway" !

 

 

Bref, me voici parti sur mon premier parcours ; un 9 trous. Nous aurons tout le loisir de prendre notre temps car un crachin nous y accompagne et peu nombreux sont les candidats à s'annoncer au départ.

Si je commence bien la partie, plus le temps passe et plus je joue mal. Je perds une balle même ! Dans le meilleur des cas, sur les derniers trous, je zigzague en travers du fairway sans jamais y déposer mes balles. Je frappe toujours les balles, mais impossible de leur faire prendre la bonne direction. Mon frère continue de m'encourager cependant car il m'informe que peu de joueurs débutants réussissent à viser juste. Le plus important étant de faire avancer la balle au début.

L'expérience m'a plu. Si le golf n'est certes pas un sport "cardio" ; il a le mérite  d'être un sport de concentration comme peu l'être le tir ou le pilotage automobile par exemple. Il y a donc bien ; en plus de la marche à pieds ; un réel effort et je maintiens qu'à la fin du parcours qui ne faisait que 9 trous (soit environ 2.5 km de marche), je ressentais une certaine fatigue.

 

Si mon genou venait à me jouer un mauvais tour bien plus tôt que prévu, je crois que j'ai trouvé sur quelle activité sportive je pourrais me retourner...

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/173