Nouveaux potos & travail des abdos

Quand JL (...euh non, en fait c'est Lolotte !) organise une sortie VTT en groupe, il est rare que l'on garde son sérieux. C'est même impossible. Alors quand au point de rendez-vous je rencontre des vététistes, également de la sortie, que je ne connais pas ; je lis déjà en gras et surligné de fluo jaune sur leur front "Gros Déconneur"...

C'est l'avantage de la création d'un groupe sur les réseaux sociaux : rencontrer de nouvelles personnes, apprendre à se connaître, à se supporter parfois (mais ça n'a pas été le cas pour moi ce dimanche ; que je vous rassure !) ; et partager sa passion. Celle qui nous unit. Si tous les individus sur cette planète pensaient ainsi, on serait peut-être un peu moins dans la merde.

En tout cas sur nos vélos ont étaient tous loin des affres de notre société. Certes, certains s'inquiétaient parfois d'un prochain passage chez le proctologue ; d'autres étaient plutôt accaparés par des soucis d'ordre mécanique ; mais toujours dans la bonne humeur, pour ne pas dire la grosse déconnade. Je constatais d'ailleurs que je ne m'étais pas beaucoup trompé sur le caractères des petits nouveaux Nico & Christian.

 

 

Et puis cerise sur le gâteau, je commence à sentir les effets bénéfiques de mes séances de route sur vélodrome. J'ai bien plus de puissance que l'été dernier déjà. Enfin, je pédale toujours sur une jambe et demie... Et s'il y a peu de PR, c'est parce que le terrain était bien détrempé. Encore davantage pour moi puisque JL m'a éclaboussé copieusement dès les premiers mètres de grandes figûres de style de sa roue arrière. Même ça je sais pas faire.

 

 

Relive 'En souplesse, si ça glisse. Mais pas un supplice.'

 

Vous savez quoi ? Je crois que j'aurais bien roulé encore une petite heure de plus...

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1051