C'est sans réelle surprise que je me suis retrouvé en solo ce matin pour aller rouler. J'ai bien tenté un petit post sur le groupe Facebook "Roc4Ride" hier soir vers 22h00, mais force est de constaté que c'était trop tard. Après une belle sortie avec pas mal de dénivelé dimanche, je souhaitais pédaler un peu plus facile et autant que faire se peut, sur un itinéraire encore jamais emprunté. C'est alors qu'une de mes vieilles idées est réapparue : monter à Saint-Jeannet en partant de Cagnes-Sur-Mer et faire la boucle jusqu'à Pré-Du-Lac via Vence. Une boucle inédite pour moi dans ce sens...

Si dimanche pour gravir le Col de Vence je m'étais autorisé le cuissard court, un polo seconde peau, un maillot et un coupe-vent sans manches, ce matin les températures étaient bien trop descendues pour réitérer l'expérience. J'ai sans hésiter endossé ma veste d'hiver et mon coupe-vent manches longues en plus, et ils m'ont été nécessaire dans la descente jusqu'à Cagnes.

La traversée de son centre-ville restera toujours une plaie pour les cyclistes comme pour les automobilistes. Il y a des travaux partout et ce système de contournement de toute la zone commerciale par une double voie ne semble pas bien fonctionner pour fluidifier le trafic. Bref, j'avais hâte de rejoindre la "Route de La Gaude".

Quand je l'ai eu en point de mire, je me suis arrêté pour enlever mon coupe-vent et ouvrir le col de ma veste ainsi que celui de mon maillot. J'étais bien décidé à faire un temps jusqu'à La Gaude. Et justement un lièvre venait juste de se présenter à quelques mètres devant moi, semblant mener bon train. Je suis parti à ses trousses avec environ 2 minutes de retard.

J'ai enclenché "la tarte" et suis monté sur un bon tempo, mais sans me mettre dans le rouge. Jamais quand je ne connais pas vraiment l'itinéraire. Après les premiers kilomètres d'ascension, je me suis dit que le mec roulait vraisemblablement plus vite que moi parce que dans les grandes enfilades avec visu loin devant, je ne le voyais toujours pas.

La borne kilométrique m'indiquant le village à 3.8 Km dépassée, je commençais à me résigner. Je ne le reverrai pas. Et puis 3 kilomètres plus haut, enfin je l'aperçois qui rattrappe lui aussi un autre cycliste. Il avait donc lui aussi un lièvre ! Que j'ai rejoins. Mais mon lièvre à moi continuait sur sa lancé alors que nous rentrions dans les premières villas et que la pente s'accentuait. Je descendais un pignon de plus, relançais en danseuse et terminais de le rejoindre.

Sans casque mais avec un superbe vélo "Cippollini" et quelques années de plus que moi, le bonhomme avait un bon coup de pédale. Normal que j'aie eu du mal pour revenir sur lui.

 

 

A la sortie de La Gaude, je me suis arrêté au feu rouge. Pas lui. Au second feu, alors qu'il n'était qu'à 50 m devant moi, il est passé au vert. Le temps que j'arrive, le rouge était allumé. Deuxième stop pour moi. Je ne l'ai pas revu. Je me suis même fait déposé par un autre cycliste - encore sans casque, mais des poils aux pattes comme moi - que je n'ai pu accrocher.

L'heure était venue pour moi de faire ce pour quoi j'avais quitté la maison ce matin : rouler pour le plaisir, tourner les jambes et récupérer de dimanche dernier. Je suis descendu sur mon petit plateau et je ne l'ai plus quitté jusqu'à Tourette-Sur-Loup.

Le soleil commençait à chauffer et je me régalais des panoramas sur "La grande Bleue". Nombreux également les cyclistes que j'ai croisé dans le sens opposé. De gros pelotons de cyclotouristes, plus que de cyclistes. Pas mal de femmes également, ça fait plaisir.

Pour ma part, je me laissais glisser dans le toboggan vers Pont-Du-Loup et remontais (toujours sur le 34) sur Pré-Du-Lac avant de rentrer au bercail.

Une bonne douche, un déjeuner sur le pouce et me voilà parti pour une journée de travail l'esprit léger. Les anxiolytiques n'y sont pour rien j'en suis persuadé.

 

 

Relive 'Avant d'aller bosser'

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1066