15h00 hier après midi ; au sortir de mon indispensable sieste, je me retrouve des fourmis dans les jambes et une indiscutable envie de rouler. De me dépenser. Il me faut ma dose de dépense physique. J'enfourche donc en vitesse mon VTT pour une sortie axée sur la recherche rapide de KOM (et pas la recherche de "KOM rapides" !).

Il me faut aussi du petit single extra-ludique au calme, pas de ces autoroutes au milieu d'un ersatz de parc naturel pour touristes égarés. Direction ? Le Rouret et son "Camp Romain" pour tester un peu le grip dans "DH Tricotage" après 24 heures de pluies soutenues.

Et puis si l'obscurité veut bien me laisser quelques grosses minutes de répit, aller faire un tour de l'autre côté de la route de Grasse, vers "Le Bas-Lauron". Histoire de retrouver le bon itinéraire pour me lancer sereinement dans la descente dans le Vallon de Poulinière et du Lauron.

 

 

Problème, je passe autant de temps à prendre des photos pour illustrer mes réseaux sociaux et ce blog ; qu'à rouler. Pendant ce temps-là, la lumière du jour s'estompe peu à peu et quand je rentre en sous-bois, difficile d'y voir quelque chose... Voilà ma bonne excuse du jour pour expliquer mes échecs dans cette guerre de bistouquettes qu'est Strava.

Par contre, je roule avec la banane du départ à l'arrivée ; et pas que dans les descentes. Je suis simplement heureux d'être sur mon VTT. Si content que je viens de créer un nouveau segment dans la descente de Poulinière. La seconde partie étant bien trop roulante et dénuée du moindre aspect technique pour mon mono-plateau de 26 dents que j'ai pensé la couper juste après la première partie de descente franche au départ de "Bas-Lauron". Vu l'humeur du jour, je l'ai nommé "Gai Lauron" (voyez-y un petit clin d'oeil à Gotlieb au passage). Pas sûr que cela me permette d'accorcher un nouveau KOM, mais au moins je m'en approche.

Bref, comme je m'y attends, je termine quasiment de nuit et un peu déçu de devoir rentrer car les jambes auraient bien tourné encore une petite heure. Je vais de ce pas relancer "La Grande Rousse" pour que je récupère ma lampe frontale. Ce genre d'expérience risque de se renouveler puisque mon vélo de route est toujours convalescent.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/793