Je vais avoir besoin de votre avis.

Comme vous tous, si je pratique régulièrement une activité physique, c'est avant tout parce que j'aime cette activité ; en l'occurrence le vélo et sous toutes ses formes. Il n'y a pas que cette discipline en ce qui me concerne, mais disons que les autres sont plutôt subsidiaires et destinées à faire autre chose quand la lassitude de la selle s'installe.

Je fais également du sport pour me défouler et sentir mon corps bouger. Je ne peux pas dire que j'ai une hygiène de vie exemplaire car j'aime trop la bonne table et profiter de l'instant présent. Je ne veux surtout rien regretter s'il m'arrivait malheur. "Carpe Diem", qu'ils disent.

Avec l'âge, je me rends aussi compte que l'activité physique est aussi un bon moyen de sortir du quotidien, de la routine. Certaines personnes de ma famille estiment que je suis plutôt hyperactif ; je n'ai pas du tout ce sentiment. Je suis juste incapable de rester plus de la durée d'un film ou d'un match de football assis dans mon canapé devant la télé. Non pas parce que je n'aime pas ça de temps en temps, mais simplement parce qu'il y a beaucoup plus important à faire ! Je suis incapable de remettre au lendemain une tâche que je peux faire immédiatement, et j'avoue ; je me mets tout seul la pression. C'est mon caractère et/ou j'ai été éduqué ainsi.

Si comme moi vous êtes propriétaires d'une maison avec un jardin conséquent, maître d'un couple de chats (qui ont donné 3 chatons il n'y a pas si longtemps), et qu'en plus vous avez 3 adolescents lymphatiques qu'il faut emmener par monts et par vaux pour leurs activités et maintenir un lien social avec leurs amis ; alors le sport devient exutoire.

Même crevé, je vais faire du vélo. C'est ça où je deviens chiant. Enfin, en ce moment je le suis déjà. Mais je fais pas chier mes voisins ! (Message subliminal à mon ami Christophe).

 

Et c'est donc une nouvelle fois avec cet ami que je me suis élancé hier matin dans les contreforts de l'Estérel. Hors de question de rouler par chez nous, il y avait des triathlètes profilés (dont beaucoup sont séparés d'ailleurs ; on en revient aux histoires de priorités dans la vie...) disséminés sur nos routes et je cherche plutôt  les contrées désertes pour rouler au calme.

J'aime bien faire découvrir de nouveaux itinéraires aux personnes qui m'accompagnent. J'aime aussi qu'on m'en fasse découvrir. Au menu de ce dimanche matin : le Col du logis de Paris. Avec l'idée d'y aller au plus court, pour ensuite revenir par Montauroux et Grasse. Mais c'était vite oublier le week-end précédent  et ma condition physique du moment. En plus, Christophe venait lui de s'enfiler un anti-inflammatoire pour un dos récalcitrant. Au final, nous aurons opté pour une petite boucle plongeante dans le vallon du Revest avant de revenir sur nos pas.

 

 

Et ça a été bien suffisant pour moi. Je rentre une nouvelle fois cuit de chez cuit, mais avec de bien meilleures sensations et surtout la banane. La dernière fois, je n'étais pas du tout content de ma prestation.

Comme quoi ils ont peut-être pas tout à fait tord autour de moi ; je me mets la pression tout seul.

 

 

 

Et puisque mes lecteurs se sont permis quelques remarques désobligeantes sur la direction qu'il me semblait prendre au Col du Logis de Paris (Cf. l'"EHPAD Bellestel") ; sachez mes chers amis, que si c'est pour y faire une cure de sommeil d'une semaine ; j'y vais de suite ! Mais il va falloir me faire ingurgiter un bon paquet de somnifères, parce qu'avec la pression que je me mets, je suis pas prêt de fermer l'oeil sinon. Et rien à voir avec l'hyperactivité, je vous rassure.

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/939