Raid VTT dans le "Chott El Jerid"

C'est en 2001 que commençait l'aventure du team "Raid du Mercantour" tel qu'il s'appelait encore à l'époque.
Encore dans sa période d'apprentissage d'évènements sportifs d'envergure, son chef de file, Richard ; un ami vététiste ; me conviait à la dernière minute pour le rejoindre, lui et Brice (un autre ami vététiste), sur la ligne de départ du Raid VTT "Le défis du Chott", 1er du nom...

Même si cet évènement existait depuis 7 ans déjà sous la forme d'un raid multi-sports, c'est la première fois que les organisateurs ouvraient leur porte aux vététistes pour une épreuve de vélo-tout-terrain uniquement.

Encore sous le toit de mes parents, pas d'attaches particulières et des vacances à poser en pagaille, je répondais présent.

octobre2001.jpgMe voici donc embarqué dans un raid VTT de 5 jours en bordure de Sahara dans ce désert salé qu'est le "Chott El Jerid". Point de chute : Tozeur et son oasis.
De mémoire, les conditions de chaleur et de terrain ont été très difficile, mais les organisateurs m'ont laissé des images impérissables de ce nouveau pays que je découvrais.
Heureusement, les repas traditionnels et la chambre à l’hôtel, même avec les deux zigotos qui m'accompagnaient, demeurent de bons souvenirs. Quand à la piscine et son bar attenant, c'était l'endroit idéal pour se réhydrater après l'effort... et pas forcément avec la boisson adéquate pour cela !

choteljerid.jpeg

3.jpegAujourd'hui, si je ne devais retenir qu'une seule seconde de ce séjour, ce serait ce moment précis où ; alors que je cheminais seul entre les dunes, tantôt au sommet avec du sable à perte de vue, tantôt à leur pieds et invisible de tous ; j'ai pris conscience que je n'étais rien sur cette Terre. J'étais là avec mon vélo et ma toute petite gourde d'eau, en plein désert et personne autour. J'ai alors pensé à mes chances de survie si je venais à manquer d'eau ; c'est à dire au bout de 30 minutes d'effort en plein soleil. Et si je faisais une hypoglycémie ? Un truc bien banal sous nos latitudes, mais qui prend toute son importance au milieu des dunes...

Sans doute un petit moment d'égarement pour oublier mes souffrances sur le VTT car dans les faits nous n'étions jamais bien loin d'une piste où les 4x4 se succédaient pour nous assister au cas où. Mais le fait de plonger entre les dunes nous rendait souvent invisibles et le sentiment d'abandon refaisait surface.
Étrange émotion que de regarder le sable et de se comparer aux petits grains qui s'écartent sous vos pieds...

sw_cej.jpg

Et puis je peux quand même dire aussi que j'ai visité le village de "Star Wars", moi ! Puisque c'est le Chott El Jerid qu'a retenu George Lucas pour tourner son premier opus... Sans rien démonter après son départ !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/405