[Mise à jour]

J'ai commencé le golf début Juin cet été. Depuis, j'ai énormément fréquenté les practices. D'abord au "Golf de La Vanade" aujourd'hui fermé et ensuite au "Château de La Bégude" où je m'entraîne encore actuellement. Profitant de la gratuité du parcours de Villeneuve-Loubet durant l'été, j'ai également pu avoir accès au Green Fee autant que je le souhaitais et jouer d'abord des parcours de 9 trous et même 2x9 trous quand j'en avais le temps. Jamais je n'avais fait de golf de 18 trous. C'est désormais le cas...

 

 

Pour ce baptême, ce plongeon dans le grand bain, j'ai attendu le retour de mes parrains de golf : mon frère et mon ami Lilian. Direction le magnifique et grandissime "Golf de La grande Bastide" à Opio ; un green fee de près de 6 Km ! Ce chiffre ne signifie peut-être rien pour les néophytes mais pour être précis il s'agit de la distance totale des 18 trous additionnés ; du point de départ, au trou et en ligne droite ! Ne sont évidemment pas calculés les nombreux mètres supplémentaires situés entre les trous ; et surtout les mètres parcourus pour jouer sa propre balle, qui bien sûr à mon humble niveau ; zigzague sur le fairway ! Mon frère qui joue depuis 3 ans et va plutôt droit par rapport à moi à relevé 12000 pas pour 3h20 de jeu effectif sur sa montre. Soit une distance de 9 Km en ce qui le concerne. Certainement 10 pour moi.

Rajoutez les efforts de concentrations et les 10 coups de swings pour chaque trou (toujours en  ce qui me concerne !) et je pense que vous commencez à prendre conscience de l'effort physique qu'une partie de golf représente.

Bref, je suis en attente des résultats de la part de notre marqueur officiel auprès de la F.F.Golf, Lilian ; qui doit entrer mon score sur le web. M'enfin c'est vite vu, je n'ai marqué des points que sur 4 trous. J'ai dépassé mon quota sur les 14 autres. Parfois même je n'ai pas pris la peine de jouer pour le plaisir tellement je me sentais mauvais. D'après Lilian, je marque 11 points. 40 pour lui et 35 pour mon frère ; sous réserve de confirmation.

[Mise à jour du 12/10/2017 :] Voici ma carte de score officielle FFGolf :

[Fin de mise à jour]

Par contre il m'arrive de frapper de bien belles balles, mais malheureusement elles sont encore bien trop rares. Je manque de régularité et ça ne pardonne pas sur de telles distances. Un exemple concret avec le dernier trou de ce green fee où malgré mon trop faible niveau, j'ai plutôt bien joué.

Le trou N°18 est réputé difficile ici pour plusieurs raison : C'est un "Par 4" de 568 mètres avec un virage sur la gauche qui débouche sur la terrasse du restaurant où forcément de nombreux golfeurs dégustent une boisson fraîche après leur effort et un lac énorme. Au-delà d'être observé à l'arrivée, il vous faut éviter de nombreux petit bunkers de sable après avoir viré à mi-parcours et le terrain ressemble plus à Verdun qu'à un plat du Château de Versailles. La première moitié du fairway ne présente pas de grosses difficultés sur 200m environ. Si votre première frappe au drive évite le premier bunker situé plein axe.

 

 

Voici donc l'action type d'un Bertrand au top de sa forme :

  • Départ au drive ; je dévie complètement ma frappe sur la droite avec un fort effet de slice. Si j'approche des 200m de distance, je m'éloigne considérablement du trou tout de même.
  • Coup 2 au bois N°1 ; je frappe ma balle à son sommet et elle part au raz de l'herbe verte dans une direction que l'on pourrait qualifier de "recentrage"(revenir en bonne position sur le fairway) et stoppe sa course en mode "tondeuse à gazon" juste au pied d'un bunker. Celui-là même que j'aurais du atteindre dès mon premier coup. Sauf que moi il m'en faut 2 de piètre qualité. Vous voyez déjà un peu mieux mon problème.
  • Coup 3 au fer 5 ; un superbe swing tout en décontraction car j'ai retrouvé ma confiance. Je suis au milieu de fairway et je trouve que ma balle est bien placé à cet endroit. L'herbe y est épaisse et je sens qu'il va être facile de bine placé mon fer juste en-dessous. Ma balle atterrit à environ 120 mètres du drapeau, légèrement vers la terrasse du bar.
  • Coup 4 au sandwedge ; encore une superbe frappe bien orientée et une balle bien fouettée qui retombe à 2 mètres du drapeau en plein green avant de rouler sur 2 mètres supplémentaires. De là où je me trouvais, j'ai même cru que la balle allait percuter le poteau du drapeau ! Mais non, elle est passée à quelques centimètres et ne s'est pas arrêtée.
  • Coup 5 au put ; après avoir relevé mon premier gros pitch, je pousse ma balle en l'accompagnant comme il se doit, mais je manque un peu de puissance et elle s'arrête à 30 centimètres du trou.
  • Coup 6 ; je pousse la balle dans le trou.

Si seulement je pouvais faire preuve de plus de régularité. Je ne demande pas de jouer des coups magnifiques comme mes coups 3 et 4 sur ce trou n°18, mais des coups peut-être un peu moins efficaces tout le temps, histoire de ne plus manquer mes frappes comme les 1 et 2. Un juste milieu en quelque sorte. Il faut également que je travaille mes sorties de bunker ! Ils sont très nombreux au Golf de La Grande Bastide et je m'y suis retrouvé plus d'une fois. J'y ai multiplié les coups pour arriver à en sortir. Quand aux nombres de air-shots lorsque le terrain n'est pas plat à l'endroit où s'est posée ma balle ; je ne les compte plus. Je crois que mes compagnons de green fee auront également remarqué ma propension à envoyer mes balles derrière les arbres !

Allez Bertrand, encore quelques longues heures de practice t'attendent. Ensuite il me faudra retourner sur des parcours de 9 trous avec des distances plus courtes. Ça tombe bien, la nuit tombe vite l'hiver.

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/719