Ce n'est pas parce que j'ai repris le boulot qu'il faut que j'oublie que je dois remuscler mon quadriceps ! C'est une prescription médicale, je ne peux m'y dérober !

Alors après un début de semaine quelque peu chargée - comme pour nous tous en cette veille de rentrée scolaire - je me suis décidé hier après une petite sieste réparatrice, à enfourcher mon VTT. Et comme un de mes fils était disponible et plutôt partant pour m'accompagner, c'est à deux que nous nous sommes évadés de la maison et de ses écrans...

 

Sauf que j'avais zappé un paramètre important. L'entraînement de foot de ce même fils en soirée ! Quand je vous dis que la rentrée est difficile... Mais motivé comme il est pour revenir à son meilleur niveau (de foot, pas de VTT, hein ?) en cette période de préparation physique, il n'a pas rechigné à la besogne en décidant d'accompagner coûte que coûte son Cher Papa.

On a donc prévu une sortie courte d'une heure, une heure trente maximum, et j'ai visé un D+ moins important pour ne pas trop le fatiguer. Oui, vous avez raison ; pour ma petite forme du moment ça suffisait aussi. J'en garde sous la pédale pour essayer de faire une belle sortie dimanche. Matin ou après-midi, je n'en ai encore aucune idée. Aussi ; si vous lisez ces lignes, je peux peut-être m'organiser pour vous accompagner si de votre côté une séance de "route" est prévue.

C'est donc vers 16h30 hier après-midi ; après avoir vérifié les pressions de pneus ; que nous nous élancions Titouan et moi, dans le Chemin du Puits ; direction le Quartier du Debram.

Après 100m ; premier arrêt. Je constatais avec effroi que le serrage rapide de roue avant du VTT de mon fils était ouverte ! Serrée, mais ouverte. Elle n'aurait pas pu sauter de la fourche, mais mieux valait la fixer comme il se doit. En fait, le dernier utilisateur du vélo a eu besoin de le démonter pour le mettre dans un coffre de voiture. En remontant la roue avant, il a juste vissé le serrage rapide, mais trop. De ce fait, impossible de rabattre la manette sur le fourreau de fourche. En 1 minute, c'était rectifié.

Mon jeune Padwan partait trop fort pour moi. Arrivés du côté où les bières Belges coulent à flot (ceci est un message subliminal) il jette un regard derrière lui et constate combien il y a une différence d'inertie entre un Btwin en 27'.5 et un SantaCruz en 26'. Bon OK, il constate aussi combien, passé 50 ans, après 6 mois de convalescence on repart de zéro. Et lui, du haut de ses 13 ans, il m'enfume. Effronté !

Mais j'ai eu ma revanche dans le premier petit single tout défoncé juste au bout du Chemin des Carraouts. Et pire, c'est moi qui l'ai enfumé en remontant le petit raidillon suivant. Une douleur à sa jambe gauche parait-il... Secrètement je commençais à m'inquiéter. "Une douleur" si tôt dans la sortie, ça ne pouvait être qu'un petit claquage ou une petite déchirure. Sa saison de foot débute, était-ce un mauvais présage ? Nous avons fait une pause après les premiers mètres de descente en direction de la D7, Titouan en profitait pour boire et me prévenir que son frein arrière était inefficace. Effectivement, usure des plaquettes ou non ; j'ai dû sortir la clé 6 pans et une pince pour retendre son câble. Une déconvenue qui n'existe pas avec les freins à disque hydrauliques !

Puis nous sommes repartis alors que sa jambe gauche ne le faisait plus souffrir du tout. Bizarre.

 

 

Après avoir traversé la départementale, petite remontée dans les zigoumis de Debram. Titouan n'y arrivait plus, aussi bien en descente où il restait prudent ; qu'en montée où sa jambe gauche le refaisait souffrir. Je le questionnais juste sur la nature de la douleur. Elle n'apparaissait qu'en montée et disparaissait aussitôt quelques mètres parcourus en descente ou même sur une partie plus roulante. Conclusion (après une séance de musculation intense deux jours auparavant) : concentration lactique élevée. On a terminé la balade en mode "duo d'éclopés".

Et parlant de "duo", nous étions aussi tous les deux aux couleurs de l'association "Mountain Bikers Fondation" hier. Je lui ai prêté une tenue complète de VTT maintenant qu'il est presque aussi corpulent que moi. Comment ça "Moi je suis gros ?!" ;)

Association à laquelle j'ai adhéré deux ans consécutifs puis que j'ai quitté sans jamais en donner le motif. Je vais le faire ici.

La MBF prend la défense de la pratique du VTT en mode responsable et durable avec comme mots d'ordre : "Agir ; Communiquer ; Préserver". Si j'adhère encore à la plupart de leurs principes (civisme entre pratiquants multidisciplinaires et partage des espaces naturels ; entretien des itinéraires, résolution des problèmes d'interdiction de certaines pratiques ; etc...) je suis moins adepte de leur concept de "Préservation de la Nature" quand une pelle est en première position de leur logo. Sous prétexte d'entretenir les sentiers face à l'érosion naturelle ou due aux passages répétés des vététistes ; la MBF s'autorise à façonner les espaces naturels. Pour moi, ils ne le sont alors plus. Si les pluies diluviennes forment des ornières, si une racine soulève un sentier, si un arbre tombe en travers ; c'est aux vététistes de s'adapter aux conséquences de phénomènes naturels. Et si un itinéraire se retrouve malmené par trop de passages de vététistes, c'est qu'une compétition l'emprunte ! Limitons le nombre d'inscrits en conséquence plutôt que de retravailler les sentiers. Idem pour tous ces "bike-parks" soi-disant destinés à développer la pratique du VTT et qui ne sont en fait que des enchaînements de modules artificiels pour funambules et clowns. Oui, je suis un ancien de la discipline, et je suis nostalgique des sentiers à l'état brut, où nous n'avions nul besoin de bosses, de tremplins, de "wall-rides" pour nous amuser. La Nature nous proposait déjà tout ce qu'il fallait. Certes, nous allions moins vite et la discipline était visuellement moins spectaculaire. Mais quel pied de faire de la Nature une partenaire alors qu'aujourd'hui elle est devenue l'esclave de pratiquants qui ne comprennent souvent rien au respect qu'on lui doit.

Je n'ai donc pas renouvelé mon adhésion. Je porte encore la maillot, c'est que je ne leur en veut pas tant que ça ! ;)

Voilà, le vieux con à craché sa Valda.

 



 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1098