En tenue d'été avant le retour de la pluie

C'est le ras-le-bol pour pas mal de français. Nous sommes à 5 jours du printemps et l'hiver continue de nous déverser ses litres de flotte sur le coin du nez. Le froid, passe encore. Il suffit de bien se couvrir quand on veut sortir. Mais l'eau ; vous pouvez tenter de vous protéger au maximum, elle finit toujours par rentrer quelque part ; dans les moindres interstices, et termine de vous frigorifier jusqu'à la fin de votre sortie.

 

Depuis le début de l'année, hormis mes soucis d'infiltrations dans le genou, je pédale entre les gouttes. Donc encore plus rarement que d'habitude. En plus, en prenant de la bouteille, je n'ai plus le courage de monter sur mon home-trainer ; c'est d'un tel ennui. Ils me font marrer avec leur "Zwift" sur Strava ; passé le temps de la découverte, ça reste du vélo d'intérieur ; non ? Bon OK, je suis curieux de découvrir ce truc, mais au prix que ça coûte, va me falloir un paquet de "clics" sur ma page d'affiliations... ;)

Bref, à l'occasion d'un nouvel aller-retour au Stade Pierre de Coubertin à Cannes pour son dernier entrainement de foot de la semaine, je décidais hier de profiter d'un second jour ensoleillé pour sortir mon vélo de route. Timing d'une heure trente pour voir si ma semaine en altitude (relative certes) m'a permis de produire un peu plus de globules rouges et de retrouver un semblant de forme physique en bord de mer. Je profitais de ce beau ciel bleu et de la température clémente pour ressortir ma tenue estivale aux couleurs de ce blog.

Je décidais donc de gravir la "Montée de la Forêt du Grand Duc" jusqu'aux "Plaines" avant de voir au niveau timing s'il me serait possible de basculer sur Tanneron ensuite ou de faire demi-tour pour profiter de la vue sur La grande Bleue.

Alors que je n'avais aucune idée de ma performance sur cette montée, en voyant l'heure tourner je préférais redescendre, histoire de prendre quelques belles vues du panorama. Manque de bol mon oeil n'a pas perçu en route le cliché idéal. Vous vous contenterez donc d'un vulgaire selfie !

 

 

Je dois l'avouer, ma descente a été plutôt tranquille. Dans les passages à l'ombre, j'ai regretté de ne pas avoir amené mon coupe-vent. Et j'ai profité d'une petite quinzaine de minutes sur mon timing pour remonter à mi-montée par une petite route secondaire au milieu des magnifiques villas du Haut-Mandelieu. Là-bas, ça sent aussi la fraîche...

Puis je m'en suis retourné chercher mon fils ; j'ai ensuite regarder mes statistiques pour constater que quelques PR s'y affichaient. Ça devient de plus en plus rare.

Prochaine séance ? J'ose pas vous dire dans 7 ou 8 jours puisque c'est encore de la pluie prévue sur ce laps de temps sur la Côte d'Azur. Je vais donc vous annoncer "avant lundi" ; au moins sur mon home-trainer (et sans "Zwift" !).

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/850