Voilà ! À l'heure où je renouvelle ma licence auprès de la Fédération Française de Golf pour l'année 2020, j'ai la joie d'afficher mon nouvel index : 53. Résultat d'une partie de golf jouée hier, en solo, au Practigolf de La Vanade à Villeneuve-Loubet.

 

 

Comme rarement je me serais décidé si tard pour m'y rendre. Je crois que j'ai réservé le greenfee par téléphone sur les coups de 10h30 dans la matinée d'hier pour une partie initialement programmée à 15h10. Au final, je prendrais mon départ vers 15h25 après avoir terminé mon seau de balles au practice.

Il me fallait bien ça pour prendre en main les nouveaux fers fraîchement arrivés de Guadeloupe via mon Papa qui raccroche. Des "Cobra" en graphite dont je ne connais rien des détails techniques, mais qui devraient être de meilleur qualité que les fers que m'avait gentiment fourni Matthieu. Pour l'instant, je garde les deux jeux afin de pouvoir bien les comparer, et partager avec mon frère et/Lilian les fers vers lesquels ils pourraient avoir des vues. L'avenir nous dira tout ça.

Bref, au moment de réglé ma partie au Club House, la secrétaire me demande si j'ai un chariot. Je lui réponds par l'affirmative et m'indique qu'en raison des inondations récentes, seul les sacs à l'épaule sont autorisés sur le parcours et qu'ils en prêtent pour l'occasion. Je dois donc me plier à transférer tout mon matériel de mon sac personnel au sac de prêt avant de prendre la direction du practice.

Je mettrais un temps fou à trouver le jeton qui entrera dans le distributeur. J'ai un sachet avec tous les jetons de tous les golfs du coin et ce ne sont pas les memes partout ! Pendant ce temps, le temps tourne et je sens qu'il va me falloir aller vite pour m'échauffer correctement et tenter de prendre en main les nouveaux "Cobra".

Quelques étirements pour commencer, des rotations du bustes dans le vide, des mouvements de bras et je prends position devant ma balle pour un premier swing "à vide" avant d'enchaîner par ma première frappe au fer 7. Sans forcer et en toute décontraction, ma balle s'envole au-delà des 120m alors qu'il me fallait forcer et avoir un toucher de balle parfait pour y parvenir avec les fers Décathlon.

Estimant qu'il ne pouvait s'agir que de chance, je frappe une seconde balle puis une troisième suivant le même mode préparatoire. Toutes dépasseront les 100m avec une trajectoire  plutôt correcte. Mes sensations sont bonnes. Si bonnes que je m'abstiendrais ensuite de mon swing dans le vide pour frapper directement la balle. Histoire de ne pas être en retard pour mon départ sur le parcours.

Bien chaud ; j'ai même relevé les manches de mon pull-over alors que le ciel était bien couvert sans être menaçant ; j'envoyais mon premier drive de la journée sur le trou N°1. Il part légèrement sur la droite en ne parcourant que 130-140m. Mon second coup au fer 7 se joue dans la boue. Sur le sec, j'aurais opté pour le fer 8 car le green est en descente et la balle y roule aisément, mais là ; sur un terrain bien plus que détrempé, la balle a tendance à se planter. Mon coup atterrit quelques centimètres à droite du green. Je putte par trois fois (alors que deux était dans mes cordes). Bogey.

Au trou N°2, je tape habituellement au fer 7 sur terrain sec. Avec la longueur acquise avec les Cobra, j'ai envisagé de taper au fer 8 avant de me raviser. Si ma balle se plante, il me faut prévoir un peu plus de distance. Je tape au 7. Ma balle se plante 1m au-delà du green et plein axe ! Un petit coup de sandwedge trop court estimant la descente du tapis vert trop abrupte sans considérer son humidité. Deux coups de putt alors qu'un seul m'aurait suffit encore.Bogey.

Trou N°3, mon drive part dans les arbres à gauche sans sortir "hors-zone". Petit coup de recentrage au sandwedge pour atterrir à 150m du départ approximativement. Par peur de sortir ma balle au coup suivant dans le virage gauche, j'opte pour le fer 7 qui s'avèrera trop court. Je ne parviens pas à me mettre dans l'axe du drapeau pour le coup suivant. Mes pieds s'enfoncent dans 3 cm de boue, la balle aussi. Sandwedge pour atterrir sur le green et un putt pour atteindre le but. Double-bogey.

Trou N°4, fer 8 (d'habitude fer 7). J'ai le soleil dans les yeux. Je frappe ma balle en la fixant du regard au sol. Elle disparaît, s'envole. Je tente de la voir. Rien. je porte une main en mode "casquette" sur mes yeux pour tenter de l'apercevoir avant qu'elle ne retombe. Je vois un missile plonger légèrement à gauche du green et une dizaine de mètres trop court. Quand j'essaierai de la retrouver, impossible de mettre la main dessus ! Elle a dû s'embourber pour de bon, et avec les nombreuses feuilles au sol, c'était mort. Je droppe à droite du green et putte par deux fois. Double-bogey.

 

 

Trou N°5, drive. Ma balle se plante dans la piste montante à droite, juste avant le green. Habile coup de sandwedge pour me sortir de la caillasse qui arrive malgré tout sur le green. 2 puts plus tard c'est bogey.

Trou N°6, fer 7. Ma frappe m'échappe. Balle perdue à gauche derrière le grillage. Je droppe. Mon coup de sandwegde est manqué, ma balle ne parcoure que 10m. Le coup suivant aussi. Je m'énerve. Encore un coup d'approche. Deux putts. Quadruple-bogey. La partie m'échappe.

Il me faudra encore deux trous pour refaire surface. Sur le N°7, mon drive est plein champs, même si assez court. Le coup suivant au fer 7 arrive dans le vallon à droite en contrebas du green. Malgré un excellent coup de sandwedge pour venir poser ma balle loin du trou mais sur le green, il ma faudra putter 4 fois. Un cauchemar ! Triple-bogey.

Trou N°8, mon drive par à ras de terre dans le talus à gauche et parcoure 50-60m. Un coup de recentrage laisse atterrir ma balle 10 m plus loin en direction du trou, mais toujours à la limite du rought. Il me faudra 2 coups de sandwedge les lacets dans la boue, pour arriver au green; et à nouveau déconcentré ; 3 coup de putt. Quadruple-Bogey.

Trou N°9, je n'ai plus rien à perdre après les trois derniers torus catastrophiques. Fer 7. Ma balle se plante dans une zone fraîchement replantée de gazon. Il y a de la rubalise. Ai-je le droit d'y aller ? J'y vais. Sandwedge, je rate mon coup, mais ma balle roule jusqu'à l'entrée du green. Deux coups de putt et j'en termine de mon parcours.

 

 

Si ; passé les 5 premiers trous, j'avais conscience de mon niveau plutôt supérieur à la normale de mon jeu, il faut croire que la cigarette grillée avant le départ du trou 7 a tué le reste de concentration qui me restait. Peut-être une leçon a retenir.

Mais dans l'ensemble, je pense que je peux essayer de retenir le positif. Dans des conditions de terrain si mauvaises, je suis en droit de croire que les fers Cobra m'ont apporté un plus. Je force moins mon swing pour un gain de longueur non négligeable. Et mis à part mon coup au fer 7 sur le trou 7 qui part complètement hors-jeu sur la gauche, je n'ai pas raté de coups. Il me faudra tout de même reprendre quelques minutes de mon temps pour putter au practice. j'aurais pu mieux faire hier en prenant un peu plus mon temps pour faire mon geste "à vide" comme je le fais automatiquement avec tous mes autres fers.

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1124