La Roudoule avec les membres du forum "VTT06"

Vous en avez de la chance, bande de petit veinards ! Je rentre d'une belle balade (qui me laisse sur ma faim mais qui n'enlève rien à l'excellente journée que j'ai passée ; j'y reviendrai) et quand j'arrive à la maison, aucune tâche spécifique à effectuer. J'en ai même profité pour piquer une tête dans la piscine histoire d'imiter les professionnels qui usent de la cryothérapie pour la récupération. Bon OK, la cryo à 24°C, ça marche beaucoup moins bien.

Bref voici le compte rendu de ma rando vTT du jour entre vallée du Cians et gorges du Daluis.

 

En fait, je n'avais pas trop le choix du calendrier pour rouler en montagne, il fallait que ça se fasse aujourd'hui, au bénéfice d'une journée chômée. Dans mes amis proches, pas grand monde disponible. Alors je me suis rappelé au bon souvenir du feu forum de Greg "1001sentiers", où quand on se retrouvait seul pour rouler, il suffisait d'aller jeter un petit coup d'oeil à la communauté VTT du 06 de l'époque pour trouver une rando à se mettre sous la dent.

Aujourd'hui c'est le forum "VTT06" qui a repris tant bien que mal le flambeau. On y retrouve de nombreux vététistes de "1001sentiers", du moins ceux qui n'ont pas été échaudés par la disparition pure et simple des données que chaque participant avait au fil du temps alimentées. Quand je m'y suis rendu vendredi, une balade était prévue pour le départ de Matthieu, et après lui avoir demandé quelques infos sur le topo, je me suis porté participant. 25 km, 1200m de D+ ; bien que je n'avais aucune certitude sur ma forme après (certes) 3 semaines de home-trainer ; je m'en sentais capable. En étudiant ensuite un peu plus son parcours, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je me suis mis en tête que l'itinéraire allait forcément traverser les étendues de pélites rouges typiques de ce coin. Les fameux "Terres Rouges" ! Un spot connu et reconnu tout comme le sont les "Terres Grises" de Guillaumes, mais que je n'ai toujours pas eu la chance de traverser malgré mes 30 ans de pratique du VTT.

Vous l'aurez compris, je me suis magistralement planté. Je les ai vu les "Terres Rouges", mais je n'y ai pas posé mes crampons. Ce sera pour une autre fois.

 

 

Cependant, j'ai passé une superbe journée avec un groupe dont je ne connaissais qu'une seule entité : Franck-L. Un "vieux de la vielle", comme moi ; même si avec les années il a quelque peu céder à l'appel du VTTAE. En tout cas c'était le cas aujourd'hui, tout comme deux autres parmi le groupe de 10 vététistes que nous formions. Qu'il me soit pardonné de ne pas avoir retenu tous les prénoms, mais j'ai plutôt roulé avec ceux qui avaient le même niveau que moi : Eric, de loin le plus affûté de tous ; Matthieu, avec qui j'ai partagé un peu de montée ; Alex et son accent anglais ; Didier, qui m'a plusieurs fois proposé d'essayer son VAE ; Patrick avec qui j'ai fini la boucle.

C'est la première fois que je vais rouler avec des VTTAE et j'ai découvert une autre philosophie du VTT. Cette nouvelle pratique à part entière a permis à des personnes qui n'auraient jamais eu le physique de pouvoir suivre des vététistes émérites, mais cela se passe sans heurts car au final le plaisir est le même pour tous : partager un bon moment de complicité, en pleine nature. Et ça a été le cas aujourd'hui, indubitablement.

Personnellement, je me suis plutôt bien senti dans les 1000 premiers mètres de dénivelé positif gravis d'entrée et en une seule montée par de la piste en plein soleil. Je me suis même posé la question à un moment donné si je n'allais pas fausser compagnie à mes compagnons de route pour tirer jusqu'au versant d'en face ; en pleine Terres Rouges ! Mais j'ai préféré jouer la sécurité pour une reprise, et je crois que j'ai bien fait. 12 bornes et quelques 500m de D+ à rajouter au compteur auraient sans doute été de trop.

Après la pause de midi, dans la première descente, je n'y étais pas du tout. Mes pneus étaient trop gonflés et le single trop pentu pour que mes gommes de petite section puissent ralentir les 92Kg que j'affiche sur la balance. Des caillasses partout, des ravines ; peut-être payais-je déjà les efforts de la longue montée. J'ai terminé cette première portion à pieds en constatant que je n'étais pas le seul à batailler, d'autres en faisaient de même, avec de gros vélos.

Et puis la descente est devenue très ludique. Des terres grises un peu comme à Blausasc, L'Escarène ou Guillaumes pas très loin. J'ai forcément crevé de l'arrière après avoir réduit la pression pour tenir un peu mieux le cap ; mais il  va falloir que je monte des plus gros pneus si je continue à me rendre en altitude. Beaucoup d'arbres couchés à enjamber, et puis finalement, après une petite remontée de 100m, l'ultime descente un peu plus roulante. Tout ce petit monde déconfiné s'est retrouvé avec la banane au point de départ.

Et même qu'on a trouvé un bar ouvert pour aller boire une binouze !

 

 

 

Je suppose que vous désirez découvrir quelques photos de notre périple ? Allez c'est cadeau !

 

 

Merci à Matthieu à qui je souhaite une excellente installation du côté de l'Auvergne, et merci à tous pour votre accueil chaleureux et votre bonne humeur. J'ai vraiment passée une excellente journée. Merci.

 

Commentaires

1. Le samedi 23 mai 2020, 20:38 par didier

Sympa les commentaires et les photos, le relive avec la timeline photo aussi ...
bravo, tu maitrises ton sujet ;)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1144