Le peloton saute sur Chevalier

Se peut-il que j'aie été en exceptionnelle forme hier soir sur l'anneau ? Aux vues de mes statistiques Strava, pas tant que cela puisque aucun PR n'y apparaît. Et pourtant...

 

Pourtant, après mes 5 ou 6 tours d'échauffement habituels, j'ai pris les roues d'un premier groupe de 7 ou 8 cyclistes. Je m'y sentais facile et pour éviter les "secousses", je me plaçais au centre en espérant que ça accélère petit à petit pour parfaire mon échauffement. Rapidement je me retrouvais en tête sans réellement forcer. Un tour plus tard nous n'étions plus que deux. Tout le monde était donc rentré au bercail après 3 ou 4 tours. Dommage, je me voyais pédaler un bon bout de temps à ce rythme.

Le temps d'effectuer 4 ou 5 tours avec mon seul relais, d'autres coureurs sont arrivés sur l'anneau. Chacun leur tour, ils se sont joints à nous et nous avons fini par reformer un groupe qui a compté jusqu'à une dizaine de cyclistes. La moitié d'entre eux seulement ont assumé leurs relais. Dont moi. Pour une fois !

Je ne saurais expliquer qu'hier soir j'ai manifestement réussi à faire fi de l'acide lactique qui habituellement me brule les jambes au point de ne pas réussir à prendre le train en queue après un de mes relais. A chaque fois, je saute du train. Là je restais bien à l'abri à me refaire une santé sur 5 ou 6 tours, avant de replonger tête dans le guidon ; et même parfois sur 2 tours.

 

 

Cerise sur le gâteau, alors que le manège durait depuis plus de 30-35 minutes avec ce même groupe, et alors que j'étais en seconde position à attendre que mon guide s'écarte ; lorsque je le soulage en prenant la corde, je l'entends parler derrière moi :

- ...Tranquille, ils ont tous sauté !

J'ai pensé à Kolwezi. Je me suis vu en légionnaire ;)

On a donc continué de rouler sur 3 ou 4 tours, mais nettement moins vite. J'arrivais à mon heure de tourniquet et la fatigue pointait aussi le bout de son nez. En rattrapant ceux qui avait lâché le wagon auparavant, certains reprenaient du poil de la bête pour reprendre quelques relais, mais j'étais émoussé.

Je m'octroyais quelques tours en roue libre pour récupérer sans avoir froid. Et c'est plus facile à dire qu'à faire quand on frise les 0°C ressentis.

 

Une soirée pleine de satisfaction sportive.

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1048