Les chiens ne font pas des chats

Beaucoup de mes lecteurs doivent connaître (au moins de nom) "Tito Tomasi", ce fantastique artiste globe-trotter à VTT, amoureux des grands espaces, et qui nous les fait découvrir via les réseaux sociaux par de magnifiques vidéos qu'il y publie. Beaucoup moins connaissent son père "Serge"...

Si Tito est un baroudeur toujours en quête d'aventure et de rencontres humaines, je pense qu'il le doit en grande partie à l'éducation que lui a donné son père Serge.

Difficile pour moi de vous faire un portrait de ce Papa qui a donné le goût du voyage, de la liberté et de la découverte de ses semblables à travers le monde à ce fils prodige ; je ne l'ai vu que trop rarement. Mais les quelques moments passés ensemble ont été riches d'enseignements sur les capacités qu'ont les hommes à se surpasser pour trouver le chemin vers leur bonheur. Parfois ce ne sera qu'à force de volonté ; souvent simplement par éclair de génie.

Bref, ce vendredi 3 mars, j'avais le plaisir de retrouver Serge (pour la seconde fois sur un vélo si mes souvenirs sont bons) pour une sortie de VTT initialement prévue sur les hauteurs de Carros/Gattières. Manque de bol, si la météo était parfaite le matin, de gros cumulus venaient s'accrocher aux contreforts de ces deux villages en ce début d'après-midi de retrouvailles, si bien que de notre point de rendez-vous dans la vallée, nous prenions la décision de rejoindre l'autre rive du Var pour monter sur Aspremont.

Avec une bonne heure de retard, nous montions enfin sur nos VTT, mais je n'en tirais aucun grief à Serge. J'étais là pour pédaler, autant que pour discuter et à voir mes statistiques en fin de randonnée, je crois que ça a été du kiffe-kiffe !

 

 

On a pédalé certes, mais on a surtout discuté.

De Tito bien sûr, qui vient de lancer avec succès une campagne de ventes aux enchères sur Ebay à des fins humanitaires : aider financièrement un orphelinat dévasté par un tremblement de terre meurtrier au Népal. Du monde du VTT, des nouveautés ; des bonnes, des mauvaises. De ce que Serge pensait pouvoir mettre au point il y a quelques années ; y compris dans le monde du surf des neiges ou de la voile. De moi qui ne me reconnait plus dans tous ces types de pratiques.

On a même parlé politique en pleine période de scandales. J'ai été très étonné d'entendre que nous n'étions pas du tout d'accord sur le fond des problèmes alors que nous le sommes sur la forme. L'avantage des personnes intelligentes, c'est que malgré les différences, la communication reste possible. Serge est de cette trempe.

 

Et vous voulez savoir ce que je retiens de cette sortie ?

...Bah, j'avais du mal à suivre Serge dans les descentes !

 

 

Commentaires

1. Le mardi 7 mars 2017, 21:05 par Swallowmen

Content mon Bertrand de te lire ...
Content de connaître aussi tes ressentis ....
T'inquiéte pas la prochaine fois tu ne me vers pas non plus dans les parties ascendantes ...

2. Le mercredi 8 mars 2017, 15:08 par Bertrand

@Swallowmen : Désolé Serge, pour 2 semaines, je travaille l'après-midi au lieu du matin. Un de mes collègues est en vacances et j'ai récupéré ses horaires : 13h30 -> 21h00. C'est pas bon pour mon horloge biologique tout ça ! ;)
A plus en tout cas...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/564