Deuxième sortie de l'année après mon injection d'acide hyaluronique dans le genou le 10 janvier dernier. Après mes quelques tours de piste le 18 du même mois (soit une semaine après l'intervention), je devais me rendre à l'évidence : je n'avais pas encore totalement récupéré toute ma mobilité et des douleurs persistaient. Raison pour laquelle j'ai repoussé une plus longue sortie à ce week-end. Et j'ai bien eu raison ; 10 jours de récupération supplémentaire m'ont été bénéfique...

Il va falloir que je me fasse une raison. Un mois avant l'injection, puis un autre mois après l'injection ; je souffre trop pour pédaler. Avant parce que le produit anti-inflammatoire ne fait plus effet, après parce que ce même produit épais et visqueux doit se répandre dans l'articulation avant d'être efficace. Avec 2 injections annuelles, ça fait 4 mois sans vélo par an. Je n'ai pas le choix.

Alors forcément, quand je remonte sur mon Scott pour me rendre vers des destinations autres que le vélodrome de Cannes-La-Bocca, je suis plein d'espoir, mais aussi de bonheur. Celui de retrouver ce sentiment de liberté que me procure la bicyclette et sentir l'air dans mes cheveux... Enfin, circuler sur mon crâne !

Et comme il me faut aussi une petite carotte pour me motiver, j'ai pensé une nouvelle fois à me rendre en famille dans le Var pour un déjeuner dont l'ouverture serait un petit apéro comme de coutumes. Raison pour laquelle j'ai nommé ma trace sur Strava "#StravApéro". Un tag qui collerait bien à de nombreux cyclistes et vététistes qui ne refusent pas une bonne petite binouze en fin de sortie ; n'est-ce-pas ? Les intéressés se reconnaîtront.

La dernière fois que je me suis rendu à Roquebrune-Sur-Argens, j'avais opté pour l'itinéraire le plus court : la route de Draguignan jusqu'à Montauroux puis direction Bagnols-En-Forêt pour plonger via les Gorges du Blavet sur La Bouverie. Cette fois, j'ai préféré forcer un chouya de plus et gravir les petites pentes de l'Estérel ; histoire de tirer un peu plus sur mon articulation d'octogénaire. Et pour dire vrai, avant ou après l'injection, ce n'est ni mieux, ni pire. Mon genou me fait mal, mais c'est supportable. Il mets aussi plus de temps à récupérer. Je ne sais pas si je pourrais pédaler avec un seul ou même deux jours de repos entre mes sorties. De toute façon le problème ne se pose pas, pour l'instant je n'en ai pas le temps. Je verrais quand le fiston retournera s'entraîner au stade de foot dans deux semaines. J'y retrouverai le vélodrome et pourrai tester 2 séances d'affilée.

 

 

Enfin je dois quand même vous rassurer, malgré tous ces petits déboires, j'ai toujours autant de plaisir à pédaler. Toujours autant de plaisir à m'arrêter pour prendre quelques photos et profiter des panoramas. Toujours l'envie de vous raconter mes sorties, même si vos retours de lectures sont quasiment inexistants. Je me contente donc de vos "Kudos" au final...

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/817