lundi 2 mars 2020

Semaine Valbergane

[Note : Bien que comportant un seul compte-rendu de randonnée pédestre, ce billet est classé dans la catégorie "VTT" puisque 3 topos y figurent]

Allez savoir si ce n'est pas à cause d'un trop plein de raclettes, ou peut-être de vin blanc ; ou tout simplement d'un manque de motivation due à la reprise du travail, mais j'ai la flemme de vous faire un compte-rendu dissocié pour chacune de mes escapades sur cette semaine passée à Valberg en famille, et entre amis.

 

Lire la suite...

mardi 18 février 2020

Bugs

Finalement, je crois qu'après 500m de D+, un décrassage ne peut pas me faire de mal. Alors hier, quand Mon fils Colin s'est porté volontaire pour un tour de VTT qu'il n'avait pas pu faire avec nous la veille ; je me suis empressé d'aller m'allonger une heure pour une petite sieste salvatrice, avant de m'équiper pour une petite virée en sa compagnie.

 

Lire la suite...

mercredi 22 janvier 2020

Toujours en rodage

Y'a pas à tortiller des fesses ; un nouveau vélo ça relance la motivation ! J'en veux pour preuve ce regain d'intérêt pour aller rouler la nuit, par des températures hivernales et dans un zone certes très ludique, mais où on a vite fait le tour et de constater qu'on repasse finalement souvent aux mêmes endroits. Mais quand on court après le temps pour soi, rouler dans la forêt de La Valmasque reste une bonne option.

 

Lire la suite...

vendredi 17 janvier 2020

Baptême du Kern

Je crois que je deviens un pro de la mécanique VTT. Pas une vis qui se desserre, pas un craquement, pas un boulon qui saute ; rien ! Aucun soucis mécanique alors que mon nouveau Sunn Kern est tout fraîchement assemblé par mes soins. Bon OK, je suis tout de même capable de me faire peur au point de regretter mon achat dès la fin de la première descente ; et pour cause...

 

Lire la suite...

jeudi 19 septembre 2019

Non je ne suis pas un pervers !

C'est étrange. Parfois les sorties sont longues et quand je commence la rédaction de mon compte-rendu, je manque d'inspiration ; comme s'il n'y avait rien à raconter. C'est alors le syndrome de la page blanche sous mes yeux. Et puis je m'attache à un seul petit détail qui a retenu mon attention et je brode. Parfois, l'imagination fait le reste, mais à la lecture de ma prose, je suis persuadé que certains d'entre vous détectent mon manque d'idées.

Et puis il y a les sorties courtes ; parfois très courtes ; comme celle d'hier en VTT à La Valmasque. Une simple sortie de récupération après ma sortie de 80 bornes dimanche qui a quand même laissé quelques traces de fatigue. Pourtant, je ne sais par quel bout commencer tellement il y a de choses à raconter...

Lire la suite...