mercredi 30 mai 2018

Découverte de Peyrebelles

Je passe devant cette intersection tous les jours, et depuis le début du chantier au centre-village de Valbonne qui bloque quelques grands axes du coin, je voyais des véhicules s'y engouffrer. L'idée de m'y glisser m'est alors venue et c'est donc hier qu'au sortir du village je bifurquais "Chemin de Peyrebelle".

 

Lire la suite...

samedi 28 avril 2018

Frustrés

Il y a des journées comme celles-ci que l'on prévoit de longue date et qu'on voudrait parfaites. De ces journées dont on sait pertinemment qu'elles seront les dernières avant une longue pause et qu'il ne faut pas rater. On appelle ça "idéaliser". Hier était un jour comme celui-là ; mais je crois bien que nous avons fait preuve d'un peu trop d'optimisme et que la (tant attendue) bière de fin de journée nous a remis les idées en place. On a "réalisé".

 

Lire la suite...

jeudi 22 mars 2018

De la subjectivité du danger

Finalement ça a du bon de bosser l'après-midi. Je me mets moins la pression sur toutes les tâches du quotidien en me disant que j'ai la journée pour m'y mettre ; alors qu'en bossant le matin, j'estime qu'il ne me reste que l'après-midi pour boucler mon agenda et je m'autorise moins un bon de sortie. J'suis con, hein ?

Lire la suite...

samedi 9 décembre 2017

La Valmasque ? Notre "Central Park" !

Vous le savez, je n'aime pas prendre ma voiture pour me rendre au départ d'une sortie en vélo ; que ce soit pour une sortie en vélo de route ou une balade en VTT. Je passe plus de 20h par semaine assis dans mon véhicule et j'estime pouvoir m'en passer pour mes loisirs. Alors forcément, le choix des destinations est restreint, mais je m'en accommode.

Lire la suite...

lundi 27 novembre 2017

Traiter la rhinopharyngite par le VTT

En Guadeloupe, une des phrases d'accueil est "Sa kay ?" ; comprenez "ça va ?" et qu'ici on pourrait comprendre à entendre sa phonétique par "ça caille ?". Et oui, ça y est, il fait froid dans le Sud-Est. Surtout au lever du jour, même si, ensuite, lorsque Monsieur Soleil pointe son nez emmitouflé de fin d'automne, il nous réchauffe un peu le corps et les coeurs. Bref, l'idée de se barder de collants, sur-chaussures et d'une veste pour aller pédaler en vélo de route n'est pas encore tout à fait intégrée. Porter une tenue plus légère est encore possible à condition de ne pas risquer d'attraper froid. Surtout quand votre état est déjà qualifié de "grippal" ; comme moi.

 

Lire la suite...