mercredi 24 octobre 2018

Connaissez-vous le "Lolottais" ?

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous rédiger un petit-compte en "langage Lolotte" : le "Lolottais". Pas trop long parce que sinon il risque d'être indigeste, mais juste assez pour vous donner une idée des paroles que l'on a pu échanger hier après-midi lors de notre petite sortie de VTT du côté du Sinodon...

 

Lire la suite...

jeudi 9 août 2018

Bredouilles ou presque

Comme vous pouvez le constater à l'heure où j'écris ces lignes, les orages éclatent quasi quotidiennement dans l'arrière pays Grassois depuis une bonnes dizaine de jours. J'en parle régulièrement avec un passionné de mycologie qui bosse à quelques mètres de mon lieu de travail et qui revient du petit village de Roure avec 20 Kg de trompettes de la mort (photos à l'appui) ! Si les sols sont secs dès que la mer est visible, passé les premiers cols, les orages ont bien arrosé et d'après lui les premiers champignons sont de sortie...

Lire la suite...

mercredi 30 mai 2018

Découverte de Peyrebelles

Je passe devant cette intersection tous les jours, et depuis le début du chantier au centre-village de Valbonne qui bloque quelques grands axes du coin, je voyais des véhicules s'y engouffrer. L'idée de m'y glisser m'est alors venue et c'est donc hier qu'au sortir du village je bifurquais "Chemin de Peyrebelle".

 

Lire la suite...

samedi 28 avril 2018

Frustrés

Il y a des journées comme celles-ci que l'on prévoit de longue date et qu'on voudrait parfaites. De ces journées dont on sait pertinemment qu'elles seront les dernières avant une longue pause et qu'il ne faut pas rater. On appelle ça "idéaliser". Hier était un jour comme celui-là ; mais je crois bien que nous avons fait preuve d'un peu trop d'optimisme et que la (tant attendue) bière de fin de journée nous a remis les idées en place. On a "réalisé".

 

Lire la suite...

jeudi 22 mars 2018

De la subjectivité du danger

Finalement ça a du bon de bosser l'après-midi. Je me mets moins la pression sur toutes les tâches du quotidien en me disant que j'ai la journée pour m'y mettre ; alors qu'en bossant le matin, j'estime qu'il ne me reste que l'après-midi pour boucler mon agenda et je m'autorise moins un bon de sortie. J'suis con, hein ?

Lire la suite...