lundi 3 décembre 2018

Jaunes, rouges, noires

Rarissimes sont mes sorties l'après-midi. Le fait est que ; debout aux aurores depuis bientôt 30 ans, il n'y a que les matins où je suis en pleine possession de mes moyens physiques. Passée l'heure du déjeuner, je commence à perdre de l'énergie et si je ne m'octroie pas une petite sieste réparatrice en début d'après-midi, je me vois contraint en soirée de prendre la direction de mon lit relativement tôt par rapport à ceux qui préfèrent s'installer devant leur TV, dans leur canapé bien confortable, et y découvrir les gilets jaunes affronter les foulard rouges ou les chaussettes vertes...

 

Lire la suite...

lundi 20 août 2018

De l'auto dans la tête, du vélo dans les jambes

Par ces températures toujours assez exceptionnelles sur la Côte d'Azur, il est de bon ton de prendre de l'altitude pour aller chercher un peu de fraîcheur. Seulement voilà, en partant de mon domicile à vélo à chaque fois, je suis bien obligé de gravir souvent les mêmes pentes ; même si je m'éloigne toujours un peu plus ces derniers temps vers des sommets inexplorés ; profitant d'un peu plus de libertés au niveau de mon planning familial.

Mais ce dimanche, j'ai souhaité changer d'air et retrouver quelques cols jadis gravis sans en avoir la trace aujourd'hui. Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans.... Vous connaissez la suite.

 

Lire la suite...

samedi 21 juillet 2018

Des polos en roman-photos

Aurais-je découvert une nouvelle discipline en allant jouer au Golf Club de Valberg ? Si ce n'est pas le cas, ça en a l'air. Pour vous faire une petite idée de la chose, dites-vous que lorsque votre balle n'atteint pas le fairway, vous pouvez considérer qu'elle est perdue...

Et à conditions exceptionnelles, résumé de la journée exceptionnelle !

 

Lire la suite...

mercredi 14 mars 2018

Le ski nordique ; ça pique !

Oui, je sais ; j'ai tardé avant de vous délivrer ici mon compte-rendu d'activité de la semaine dernière. Il y a une explication simple : cette semaine m'a éreinté. Il faut dire que les quinze jours qui l'ont précédée ont été relativement calmes puisque nous avons eu sur la Côte d'Azur une météo vraiment humide qui nous a empêché - au moins - de sortir. Les adeptes du fitness, eux ; sont à l'abri de ce genre de déconvenue. Moi je préfère l'air pur aux odeurs de transpirations.

Lire la suite...