samedi 2 juin 2018

Du positif quand même

Comme prévu, j'étais hier après-midi de retour sur les greens ; en l'occurrence, ceux du "Claux-Amic". Un de mes parcours préférés, si ce n'est mon préféré. Un greenfee de 18 trous même si je n'ai découvert que les 9 premiers à ce jour ; situé au-dessus de Grasse, en direction de Cabris. Un golf vallonné au milieu des chênes... et des chevreuils !

 

Lire la suite...

samedi 26 mai 2018

Traitement de choc à la Plage des Ondes

Quatre semaines de disette pour soigner une tendinopathie fissuraire ; bref, une grosse tendinite au niveau du coude gauche causée d'après les médecins consultés par de trop nombreuses années de crispations sur un guidon. Je ne vois que mon guidon de VTT où j'aurais pu autant serrer les poings, et j'aurais bien voulu les voir moi les toubibs aux temps où les fourches télescopiques et autres amortisseurs de motos n'étaient pas encore de ce monde sur les vélo-tout-terrains. Combien d'années à serrer les poignées de mon cintre pour éviter la chute au fond d'un ravin ? De 1988 à 2018, le compte est vite fait : 30 ans. Mon corps à le droit de me signaler qu'il commence à être fatigué quand même ; non ?

 

Lire la suite...

lundi 30 avril 2018

Effrontés !

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai la chance d'être Papa. En ce qui me concerne, ce sont trois garçons qui animent mes journées et heureusement plus mes nuits. Comme tous les parents sportifs (et oui je dis "parents" parce que ces dames sont aussi concernées que nous et je ne voudrais pas qu'on m'associe à toute idée misogyne), et en l'occurrence "cycliste" ; j'aurais aussi apprécié qu'ils aiment la bicyclette. Hélas pour moi, les trois pratiquent le football avec assiduité. Mais cela ne m'empêche pas de les emmener au moins une fois par mois faire un petit tour de VTT, histoire de nous dépenser ensemble et entre hommes.

 

Lire la suite...

lundi 2 avril 2018

Douche Ecossaise

Ô qu'elle fut longue à venir cette nouvelle partie de golf avec mes amis et le "Ch'ti Frérot" ! Pratiquement deux mois sans taper dans la petite balle blanche posée sur la verte pelouse ; vacances au ski obligent. Autant dire que je revenais sur le fairway sans grandes prétentions si ce n'est celle de prendre le plus de plaisir possible. Et ça, je crois bien qu'on y est tous plus ou moins arrivés. Non ?

Lire la suite...