vendredi 26 octobre 2018

Garder la gnaque

Je pensais que la courte nuit passée allait me faire avaler la pilule. C'est tout le contraire ! Je viens de saisir ma carte de score du parcours de golf effectué hier avec mon ami Matthieu, et quand je vois mon résultat de +36 au-dessus du par, l'inquiétude s'empare de mon esprit. J'essaye de me raisonner en me disant qu'il y avait beaucoup trop d'attente de ma part sur cette partie qui s'annonçait pourtant sous les meilleurs hospices.

Les 5 semaines de cours avec mon coach Mathias ont été fortes agréables et indéniablement j'ai corrigé d'énormes erreurs de débutant. Cependant, j'avais quand même hâte de retrouver la verdure sous mes semelles. Déjà je m'inquiétais de ce que 5 heures de cours allaient donner en dehors du tapis synthétique du practice. Cette appréhension s'est avéré légitime hier.

Lettre ouverte à Matthieu...

 

Lire la suite...

lundi 15 octobre 2018

Un jour, je ne répondrai plus de rien

Au départ, ce billet devait s'intituler "Breaking News". Tout simplement parce que je me suis décidé - comme souvent - à la dernière minute pour aller rouler à la faveur d'une éclaircie et du reste de la maisonnée encore assoupi. Quand je suis rentré à mon domicile, au moment d'enregistrer ma trace GPS sur Strava je n'ai guère hésité pour trouver un titre de sortie : "Con montant & condescendant". Voilà pourquoi...

Lire la suite...

vendredi 5 octobre 2018

Pakeudla

Oui, je vous imagine déjà l'air perplexe devant le titre de mon billet : "Mais qu'est-ce qu'il est allé nous chercher encore comme truc alambiqué ?". Sachez d'abord que ce n'est pas moi qui est déniché cet intitulé, mais mon coach de golf Mathias. Alors qu'il me semblait batailler sec contre moi-même pour parvenir au geste parfait, je marquais une pause pour lui demander des précisions et me corriger encore plus...

 

Lire la suite...

vendredi 21 septembre 2018

C'est si simple, le golf...

En juin 2017, je posais pour le première fois mes pieds sur les greens ; invité par mon frère et Lilian à découvrir une discipline que j'étais le premier à dénigrer. Jamais je n'utilisais le nom "sport" à l'évocation de cette activité, plutôt celui de "loisir", de "jeu". Aujourd'hui j'ai complètement revu ma copie et si j'en parle ici c'est aussi pour le promouvoir. C'est une façon de me pardonner mes a priori d'antan...

Lire la suite...