Antépénultième cous de golf avant de repartir sur les greenfees ; et je vous avouerais qu'il me tarde de remettre les picots sur les gazons verdoyants...

 

Je vais vous épargner trop de détails sur ma séance libre de practice de mardi soir. On dira simplement que je devais être fatigué ou que ce n'était simplement pas le jour. Un seau de balles avec les fers et un autre de driver m'ont vite fait comprendre qu'il me fallait corriger ce qui n'allait pas ce jeudi avec Mathias. Et c'est ce qui énerve le plus ; ne pas savoir ce qui ne va pas et donc ne pas parvenir à se corriger. Mais un coach, c'est fait pour ça ! Nous sommes donc revenus sur la séance précédente. Celle-là même où j'étais resté plutôt sur un échec ; ne parvenant pas à "toucher" ma balle correctement.

Petit échauffement au fer 7 en attendant que le cours précédent se termine et je me présente à Mathias qui me demande tout de suite si je suis allé faire un peu de practice. Il le sait, je m'y rends le mardi soir, et je lui avoue ne pas avoir touché une balle à l'issue de son cours de la semaine dernière.

 

 

On est donc reparti sur les bases qui sont pour la plupart acquises, mais demeure encore de nombreux oublis dans la check-list (dignes de celles des plus gros avions de ligne !) en ce qui me concerne :

  • Ralentir ma préparation à la montée et même marquer un temps d'arrêt plus important au sommet de mon back-swing afin d'ajuster si besoin son angle de rotation.
  • Démarrer plus lentement le swing pour l'accélérer à vitesse constante. Il ne doit pas y avoir de "fouetté" (reste de geste de ma pratique du badminton).
  • Regarder encore un peu plus l'emplacement ma balle après qu'elle ait été percutée afin de maintenir mon équilibre et empêcher ma tête de remonter pendant la frappe.
  • Essayer de pivoter encore plus en direction du tir et obtenir un front-swing plus ample et "léger". Malheureusement, je suis handicapé par mon manque de souplesse (sans blagues ?). Pour y parvenir plus facilement (mais le geste est encore loin d'être acquis !), Mathias m'a proposé ; non plus d'ouvrir mon pied gauche vers la cible, mais de l'avancer d'une demie-longueur afin que mon poids bascule davantage sur ma jambe gauche ; celle qu'inconsciemment j'essaye toujours de protéger. Ou du moins son genou.
  • Faire attention à la prise de grip ; je ne place pas toujours mes doigts correctement et j'ai tendance à mettre mes mains un peu trop à l'extrémité du shaft...

Quand il m'arrive de ne rien oublier de toutes ces recommandations, la balle part dans la bonne direction, avec un toucher de balle plus ou moins régulier. C'est là que mes progrès ont été les plus probants. Je pense que je chercherai un peu moins mes balles dans les bosquets dorénavant.

Point très gratifiant pour moi à la fin de cette heure de cours, j'ai réussi à envoyer des drives à quasiment 200m et dans la bonne direction. Enfin 3 ou 4 ; mais jusqu'à ce jour, je les envoyais tous à droite avec un slice important. L'avancée du pied gauche y est pour quelque chose, c'est sûr.

J'étais si content de ces coups de driver réussis, qu'à l'issue du cours j'ai pris un nouveau seau de balles pour en taper davantage. À mi-série, j'envoyais à nouveau tout sur la droite. J'ai repris mes fers et terminé en roue libre...

J'ai bien peur que pour l'instant je ne puisse me passer d'un coach dans mon dos pour me corriger à chaque nouveau coup. Il va bien falloir pourtant. Mes finances ont des limites !

Mais déjà le tout dernier cours se profile. Je pense envoyer un message à Mathias cette semaine pour lui proposer de me coacher sur le parcours du Golf de La Vanade. Il pourra ainsi me donner les tous premiers rudiments sur les approches, sorties de bunker (là c'est pas gagné !) et le putting...

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1002