Je crois que cette semaine sera l'occasion de sortir 3 fois en vélo ! Ça ne m'était plus arrivé depuis la semaine du 7 au 13 janvier 2019, avec pas moins de 2h35 de roulage. Rien que cette semaine, j'en suis déjà à 2h10 et je prévois de rejoindre le Var demain matin pour un déjeuner en famille du côté de Fréjus...

Je sais qu'il n'est pas facile de trouver une personne pour m'accompagner sur une partie du chemin qui m'amènera là-bas ; mais si jamais ça vous dit, n'hésitez pas à me faire signe. Je me sens assez bien pour ne pas prendre l'itinéraire le plus court, mais pour emprunter une partie de l'Estérel. Des candidats ?

Oui, j'ai de bonnes sensations. Ma gêne à la jambe droite semble diminuer de jour en jour, mais ça reste assez long. Il me faut de la patience. J'en veux pour preuve cette nouvelle sortie de VTT dans la Valmasque hier soir.

"Soir" est le terme important que je n'ai pas pris en compte en préparant mon attirail. J'ai zappé la lampe torche haute intensité à fixer sur mon cintre. L'entraînement de mon fils étant à 19h00 et non pas à 17h30 comme mercredi, il ne me restait plus guère qu'une heure pour rouler dans les bois hier soir.

Mais j'ai rentabilisé. D'abord je me suis refusé à fractionner à nouveau mes efforts. En prévoyance de la sortie de route de demain, j'ai voulu rouler "cool". Prendre du plaisir au moment où j'en avais envie.

J'ai commencé par les itinéraires sur monotraces, jouant avec les éléments naturels et essayant de faire abstraction des bruits des moteurs de voitures à proximité. Un phénomène qui reste pénible à mes oreilles, mais qui reste cependant assez rassurant quand on ne connait pas parfaitement les environs. Je me dis que si je m'égare de l'itinéraire que j'imaginais, je peux au pire rejoindre la route et reconnaître alors l'endroit où je me trouve afin de revenir en temps et en heure au stade de Mougins pour récupérer le rejeton.

 

 

Le soleil s'est couché lentement par dessus les chênes du quartier de Fontmerle, et petit à petit je me suis rabattu sur les pistes forestières en lieu et place des singles. Et étrangement, je me suis un peu plus fourvoyé au moment de choisir ma direction aux embranchements. Mais mon but était atteint, je venais de dépasser les 10 bornes tranquilles.

Ne me restait plus qu'à rejoindre la buvette du stade de La Valmasque pour m'offrir une binouze. Fin de semaine oblige ! ;) 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : https://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1105