Je crois que les cyclistes sur route sont tous d'accord sur un point : rouler l'hiver passé l'âge des compétitions est une aberration. Je garde en mémoire ma dernière sortie sur route où je m'étais bien gelé les pieds malgré le port des sur-chaussures et des températures plutôt douces pour la saison. Alors après une semaine sans vélo et l'envie de passer quelques heures sur la selle, j'ai retenu l'option VTT pour ce dimanche matin. D'autant plus que mon fils aîné Eliott était une nouvelle fois partant pour l'aventure. Et ça, ça vaut toutes les sorties en vélo du monde.

 

Il faut dire qu'il commence à saturer de son sport favori depuis son plus jeune âge : le football. La présence de ses amis dans son équipe ne suffit plus à le faire courir derrière le ballon rond. Il lui manque les victoires.

Et quand je le vois pédaler avec le peu de technique que j'ai pu lui inculquer en VTT lorsqu'il a dédaigner m'accompagner pendant toutes ces années axées sur le foot ; je me dis que des victoires, il pourrait très bien en conquérir. La victoire personnelle que seul le sport individuel peut amener. Une victoire sur soi, bien plus gratifiante qu'une victoire collective à mon sens. Surtout quand on ne supporte plus la défaite. Et surtout retrouver le plaisir.

Eliott était déjà doué avec le semi-rigide des années 90 de sa Maman. Depuis qu'il a récupéré mon Heckler, j'ai l'impression que des ailes lui ont poussé. S'il le souhaite et s'il prend une décision définitive en ce qui concerne l'abandon du football ; je me dois de ne pas lui faire brûler les étapes. Il doit apprendre à son corps la cinématique du VTT, et oublier tranquillement celle du ballon rond. À moi de perfectionner sa technique et de l'amener à parcourir de plus en plus de distance et de plus en plus de dénivelé, en profitant de sa condition physique déjà conséquente.

 

 

Le coin qu'Eliott connait le mieux, ce sont "les antennes du Rouret". C'est là-bas que je l'ai emmené le plus souvent, parce que c'est un terriblement beau terrain de jeu sans grosses difficultés si ce n'est le dénivelé. Du coup l'exercice ne se prête la plupart du temps qu'à une seule montée pour une seule et belle descente. La distance y est limitée.

Aussi hier avons-nous pris la direction du Bois du Darbousson et le vallon du Cunnier. 1h30 de "monta-cala" qui allie sentiers ludiques de tous types et qui permet surtout de parcourir de plus grandes distances que les 10-12 Km habituels du Rouret.

Et j'ai comme l'impression que ça lui a bien plus ! ;)

 

 

Pour ne rien vous cacher, aillant disputé un match de grosse intensité la veille, Eliott est rentré avec les jambes complètement coupées.

Et un gros mal aux ischions, mais ça...C'EST LE MÉTIER QUI RENTRE ! 

 

 

On remet ça quand tu veux mon fils ! Je pense que tu es largement apte à venir m'accompagner sur des sorties VTT avec mes amis adultes, même si je dois t'attendre de temps en temps aux intersections pour ne pas t'égarer dans la nature. <3

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1135