[Note : Bien que comportant un seul compte-rendu de randonnée pédestre, ce billet est classé dans la catégorie "VTT" puisque 3 topos y figurent]

Allez savoir si ce n'est pas à cause d'un trop plein de raclettes, ou peut-être de vin blanc ; ou tout simplement d'un manque de motivation due à la reprise du travail, mais j'ai la flemme de vous faire un compte-rendu dissocié pour chacune de mes escapades sur cette semaine passée à Valberg en famille, et entre amis.

 

Je vais donc rapidement vous condenser mes activités et plutôt vous proposer quelques belles images dont certaines ont été réalisées par Jean-Luc. Car oui, c'est bien lui et Lolotte que j'ai eu plaisir de retrouver dès le dimanche 23 février, pour une virée à VTT du côté de Sauze.

Une sortie que nous aurions aimé un peu plus longue, mais son topo "à l'arrache" ayant été réalisé par un tiers, Lolotte & moi nous sommes consumés un peu trop rapidement dans la première ascension et avons payé les 600 premiers mètres de D+. Libre pour la journée, j'aurais pu faire l'effort de poursuivre la boucle prévue autour de la "Roche d'Arié", mais nul doute que dans pareil cas je n'aurais pas pu remonter sur le VTT le lendemain.

Et ça aurait été dommage puisque pour ma part je retournais à la découverte des "Terres Grises" de Guillaume.

Encore moins de kilomètres que la veille, mais un peu plus de D+. Et surtout un parcours ludique à souhait. Tellement ludique que rares sont les photos en plein coeur des toboggans de gravillons glissants de ce joyaux du VTT.

Pour la petite histoire, arrivés à la voiture à la fin de notre sortie ; comme d'habitude je stoppe mon GPS fixé sur mon cintre. Dans les secondes qui suivent, en principe, mon téléphone portable synchronise ma trace avec les réseaux sociaux automatiquement et je l'entends alors biper. Ce lundi 24 ; rien. Et pour cause, il était resté sur le banc au coeur du hameau de Chateauneuf d'Entraunes ; là même où j'avais décidé de me ravitailler pour apprécier pleinement cette dernière descente. Autant vous dire qu'avec le stress d'y avoir perdu mon Realme3Pro, le plaisir engrangé à vite disparu. Pour revenir en remettant la main dessus, grâce à la complicité de mes amis qui n'ont pas hésité une seconde avant de remonter en voiture au village perché. Qu'ils en soient remercier encore une fois.

Jean-Luc & Lolotte redescendus sur la Côte, je me retrouvais seul le mardi 25 février avec quelques courbatures et un bel hématome sous le bras droit suite à une marche manquée le premier jour dans la dernière descente à 90%. Si-si, ça existe ; JE L'AI VU ET FAITE !

La météo affichant un superbe ciel bleu, je décidais de sortir plutôt que de m'accorder une journée de repos qui m'aurait fait le plus grand bien. Et quoi de plus tranquille qu'une petite randonnée pédestre, histoire de respirer le grand air et tester un peu mon genou ? Je me suis donc dirigé vers le célébrissime "Sentier Planétaire" de Valberg dégagé de toute neige, du moins sur sa partie basse. Sans pression, je suis monté jusqu'au sommet du côté de la Tête de Dreccia, histoire de voir mes enfants skier sur la piste "Renard" et de déjeuner avec eux un peu plus tard du côté du Lac du Sénateur.

Parfaitement en jambe (vue mon allure), je remontais même à La Croix du Sapet pour y déguster (encore en famille) un délicieux chocolat viennois, avant de rentrer à notre location de vacances.

Je me forçais à me mettre au repos le mercredi. De toute façon il neigeotait et la température chutait de 10 degrés.

Le jeudi 27, avec encore 7 ou 8°C en moins, mais par un ciel radieux prévu jusqu'à 12-13h, j'enfourchais à nouveau mon Sunn pour un itinéraire inconnu. Mon seul lietmotiv étant d'éviter les versants ubac et les nombreuses plaques de glace qu'il est possible d'y trouver. Seul, mieux vaut éviter de dévisser !

Je suis monté jusqu'à quelques encablures du Col des Moulines (limite du Parc du Mercantour) pour plonger vers Beuil par le vallon du Gians. J'ai ensuite rejoins Les launes par La Lapière et la crête du Naï ; puis remonté sur Valberg par Comba-Clava et l'ascension du Picougoul.

Une magnifique virée ! Je crois que je n'aurais pas pu faire mieux en topotant la veille sans rien connaitre du coin.

Comme prévu, il neigeait dru l'après-midi et une bonne partie de la nuit. Les pistes recouvertes de 5 à 6 cm de neige fraîche, je skiais avec ma famille le vendredi. Deux heures seulement. Largement suffisant avant de se faire percuter par les frapadingues qui se foutent de la liberté des autres tant que la leur n'est pas atteinte.

Samedi, temps pourri ; je me suis contenté de lire, dormir, surfer sur le Net, relire, re-dormir, jouer aux cartes ; et quand même prendre l'apéro et manger bien gras ! ;)

Je vous laisse maintenant découvrir  les quelques belles photos de cette semaine à Valberg.

:

 

Commentaires

1. Le mardi 3 mars 2020, 19:36 par Antoine

Bon, et bien, j'espère que la prochaine fois, tu me feras un petit coucou...

2. Le jeudi 12 mars 2020, 09:09 par Bertrand

@Antoine : Cela aurait été avec plaisir, Antoine ; tu le devines bien. Mais j'étais "en famille" sur Valberg et sans vraiment pouvoir m'absenter plus que le temps d'un tour de vélo. Sinon je provoquais un incident diplomatique ! ;)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://www.acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1140