samedi 21 juillet 2018

Des polos en roman-photos

Aurais-je découvert une nouvelle discipline en allant jouer au Golf Club de Valberg ? Si ce n'est pas le cas, ça en a l'air. Pour vous faire une petite idée de la chose, dites-vous que lorsque votre balle n'atteint pas le fairway, vous pouvez considérer qu'elle est perdue...

Et à conditions exceptionnelles, résumé de la journée exceptionnelle !

 

Lire la suite...

mercredi 18 juillet 2018

Coaching à La Grande Bastide

Pour vous avouer la vérité vraie, je m'en reviens d'une journée sur les fairways avec mon ami Matthieu, qui n'a pas manqué de me rappeler à cette occasion qu'il attendait impatiemment le compte rendu de notre partie de golf de la semaine dernière. Mais c'est que je suis débordé moi en ce moment ! Même pas une ou deux heures pour vous narrer nos exploits sur le parcours 18 trous de "La Grande Bastide" à Opio...

 

Lire la suite...

samedi 28 avril 2018

Frustrés

Il y a des journées comme celles-ci que l'on prévoit de longue date et qu'on voudrait parfaites. De ces journées dont on sait pertinemment qu'elles seront les dernières avant une longue pause et qu'il ne faut pas rater. On appelle ça "idéaliser". Hier était un jour comme celui-là ; mais je crois bien que nous avons fait preuve d'un peu trop d'optimisme et que la (tant attendue) bière de fin de journée nous a remis les idées en place. On a "réalisé".

 

Lire la suite...

lundi 2 avril 2018

Douche Ecossaise

Ô qu'elle fut longue à venir cette nouvelle partie de golf avec mes amis et le "Ch'ti Frérot" ! Pratiquement deux mois sans taper dans la petite balle blanche posée sur la verte pelouse ; vacances au ski obligent. Autant dire que je revenais sur le fairway sans grandes prétentions si ce n'est celle de prendre le plus de plaisir possible. Et ça, je crois bien qu'on y est tous plus ou moins arrivés. Non ?

Lire la suite...

mercredi 14 mars 2018

Le ski nordique ; ça pique !

Oui, je sais ; j'ai tardé avant de vous délivrer ici mon compte-rendu d'activité de la semaine dernière. Il y a une explication simple : cette semaine m'a éreinté. Il faut dire que les quinze jours qui l'ont précédée ont été relativement calmes puisque nous avons eu sur la Côte d'Azur une météo vraiment humide qui nous a empêché - au moins - de sortir. Les adeptes du fitness, eux ; sont à l'abri de ce genre de déconvenue. Moi je préfère l'air pur aux odeurs de transpirations.

Lire la suite...